Didier Faustino

ДИДЬЕ ФАУСТИНО
דידייה פאוסטינו
ディディエ·ファウスティーノ
迪迪埃·福斯蒂诺

A Home is Not a Hole

Didier Fiuza Faustino A Home is Not a Hole

source: cnp-laorg
Born in 1968, Didier Faustino lives and works between Paris and Lisbon. Faustino’s work reciprocally summons up art from architecture and architecture from art, indistinctly using genres in a way that summarizes an ethical and political attitude about the conditions for constructing a place in the socio-cultural fabric of the city. Spaces, buildings and objects show themselves to be platforms for the intersection of the individual body and the collective body in their use.
.
.
.
.
.
.
.
source: nuances-oslugaresdaarquitectura
Didier Fiúza Faustino nasce em França no mítico ano de 1968. Termina o curso em 1995 na Escola de Arquitectura de Paris-Villemin. Em 1996 surge como um dos fundadores do Laboratório de Arquitectura, Performance e Sabotagem (LAPS) e, no ano seguinte, do multidisciplinar atelier Fauteil Vert de Paris. De 1998 a 2001 integra a direcção da NúmeroMagazine em conjunto com Dinis Guarda. Em 2001, ganha o Prémio de Arte Pública Tabaqueira, pelo seu trabalho “Stair Way to Heaven – Espaço Público para Uso Individual” a implantar no futuro Jardim dos Aromas da Praça Central de Castelo Branco, zona actualmente em reconstrução no âmbito do Programa Polis. No mesmo ano, forma com Pascal Mazoyer o atelier Bureau des Mésarchitectures; desde então, divide a sua actividade profissional entre Lisboa e Paris. “O Bureau des Mésarchitectures define-se como um grupo de reflexão, uma organização multicéfala que reivindica o diálogo como ponto de partida
para toda a arquitectura. O Bureau interessa-se, prioritariamente, por situações complexas, tumultuosas, logo que os modelos existentes se revelem inoperantes. Entendemos colocar dispositivos de relações através de arquitecturas mais dirigidas à acção do que à contemplação.”
.
.
.
.
.
.
.
source: frac-centrefr
La pratique architecturale et artistique de Didier Faustino se définit avant tout par la pluralité des approches qui expérimentent les rapports complexes d’interaction liant le corps à l’espace. Projets d’habitats, vidéos, performances, installations, design, scénographies, écriture, conférences, constituent autant de moyens d’agir et de faire réagir au travers de productions qui éradiquent toute solution conformiste pour, au contraire, engager des réponses plus radicales et troublantes, favorisant chacune une « instabilité visuelle et physique » de l’usager dans sa perception de l’espace. Intégrant le « dysfonctionnement comme vecteur de production de l’espace », Faustino ne définit pas l’architecture par ses composantes géométriques mais sensibles : l’architecture naît de l’expérience risquée que l’on peut en faire et engage l’usager dans une authentique conscience « d’être dans l’architecture ». Interface active entre le corps et l’environnement dans lequel elle s’inscrit, l’architecture émane désormais de notions liées à la temporalité, au désir, à l’ambiguïté, à l’érotisme, à la découverte, à l’imprévu, à l‘aléatoire, au dégradable. Ses réalisations – ensemble mobilier Les liaisons dangereuses, équipement culturel La capitainerie à Lyon, pavillon de thé en Corée, Pavillon Seroussi, Unité Mobile d’Aménagement Fluvial pour les Docks de Lyon mais aussi Concrete Island dans le cadre du concours pour les Voies Navigables de France – expriment ce dialogue permanent qu’il établit entre art et architecture et montrent comment les espaces, les bâtiments et les objets sont des interfaces entre l’individuel et le collectif.
Diplômé de l’École d’architecture de Paris Villemin (1995), Didier Faustino (1968) a fondé à Paris le Laboratoire d’Architectures Performances et Sabotages (LAPS) en 1996, puis l’atelier pluridisciplinaire Le Fauteuil vert en 1997, la revue d’esthétique Numeromagazine à Lisbonne en 1998, et enfin le Bureau des Mesarchitectures avec Pascal Mazoyer à Paris en 2001. L’agence de Faustino est lauréate des nouveaux albums des jeunes architectes 2001-2002 ; il a également remporté le prix de l’art contemporain « Premio Tabaqueira » à Lisbonne en 2001 et participé depuis, en tant qu’artiste, architecte ou commissaire d’expositions, à de très nombreux événements en France et à l’étranger. En 2009, il participe à la création d’EVENTO (biennale d’art de Bordeaux) en qualité de commissaire général.
.
.
.
.
.
.
.
source: lootcoza
Didier Faustino, geboren 1968, lebt und arbeitet in Paris und Lissabon. Er studierte an der Ecole dArchitecture de Paris-Villemin und erhielt sein Diplom 1995. Seit 1996 betreibt er in wechselnden Partnerschaften sein eigenes Bro in Paris und Lissabon. Seine Arbeit erstreckt sich von Architektur (Realisierung des Wohnbaus Vertigo in Paris 1998) und experimentelle Architekturbeitrge bis hin zu Videos, Performances und der Herausgabe der Kunstzeitschrift Numeromagazine, Lissabon. Fr Portugal war er Teilnehmer an der Architekturbiennale in Venedig 2004.