emmanuel bossuet

emmanuel bossuet 33

source: monoscope

Paris-based Emmanuel Bossuet is one of the rare art directors of his generation to conceive his work with such an intense decorative dimension. Debuting as a graphic consultant at Philip Starck’s, he soon after established EEM as an agency aimed to one-of-a-kind projects. Studios such as Martine Sitbon or Sonia Rykiel requested him for his skill as a decorative designer.
.
.
.
.
.
.
.
source: trouvaillesdujourblogspot

Paris-based Emmanuel Bossuet is one of the rare art directors of his generation to conceive his work with such an intense decorative dimension. Debuting as a graphic consultant at Philip Starck’s, he soon after established EEM as an agency aimed to one-of-a-kind projects. Studios such as Martine Sitbon or Sonia Rykiel requested him for his skill as a decorative designer.

Emmanuel Bossuet also looks for new ways to express his fascination toward display installations. One of his favorite game is to divert them from their prior function and turn them into striking pieces.

As an new opportunity came up this year with carte blanche offered by the M&K Paris showroom, Bossuet decided to collaborate with historic mannequin masters STOCKMAN to produce a limited edition ” haute couture ” busts. As a result, a series of three pieces, all black and white, made of fabrics with geometric prints were created.

The haute-couture busts are limited to 10 copies of each model, and have already found collectors worldwide. The original 3 are currently on exhibit at the department store Bon Marche in Paris.
.
.
.
.
.
.
.
source: plumevoyagefr

Après de multiples expériences et expressions dans le domaine du graphisme, Emmanuel Bossuet traduit aujourd’hui ses réalisations faites à l’ordinateur en œuvres bien réelles et palpables. Riche de rencontres amicales, artistiques, il assemble, crée des liens, transpose ses graphismes et dessins sur des tapis, des lampes, des mannequins Stockman®, toujours avec une rigueur du détail, une pointe de mode et une touche électrique et rock’n roll.
Version ultra luxe du buste Stockman. Trainées de strass Swarovski, le buste Stockman® brille de mille feux. Le buste est toujours aussi droit, élancé, simplifiant à l’extrême les formes de la femme mais il a perdu sa toile de coton blanche. Version ultra luxe du buste, réinterprété par Emmanuel Bossuet, il en deviendrait presque une icône, une pièce de musée, une pièce à conserver. D’ailleurs cette interprétation comme celles habillées de coton au graphisme noir et blanc a fait couler beaucoup d’encre dans la presse. Le Stockman® n’est plus qu’un objet pratique, il devient un objet à part. On ne l’habille plus de vêtements, on le pare de dessins, de bijoux et il devient une création.
Emmanuel souhaitait pour ses dessins un support, iconique à la fois de Paris, des maisons de couture et des salons et a créé cette collaboration avec le fabricant de l’objet emblématique qui répondait à tous ses critères, LE buste Stockman®. D’une pièce pour une expo presque prototype, le succès aidant et beaucoup de commandes, il en a fait un produit de fabrication artisanale. Une façon de faire un lien entre modernité, création et artisanat.
Graphisme décoratif. Depuis dix ans, Emmanuel qui a fait ses classes dans le bureau de design de Thompson dans les années 2000 à la suite de Matali Crasset, Patrick Jouin et Christophe Pillet, côtoyé le milieu de la mode avec Maria Luisa ou Martine Sitbon, s’est aperçu de son intérêt pour le graphisme décoratif. Et en autodidacte, il ne cesse de s’exprimer dans ce sens et fait un bond de la deuxième dimension dans la troisième, en utilisant le gaufrage du papier peint, le tufé d’un tapis, la faïence, le cuir, les broderies ou autres impressions pour donner vie à des objets signé de son ADN, graphique, noir et blanc.
Ses échanges et combinaisons variées avec ses amis, Mathias Kiss et Pierre Gonalons, tombés eux aussi dans les bains des Arts Décoratifs ont donné naissance à des œuvres communes comme les assiettes en porcelaine faites avec Pierre Gonalons. La galeriste Armel Soyer a édité son papier peint gaufré en collaboration avec l’Atelier d’Offard, dernier dominotier de France et lui a consacré une exposition « Dandelion » l’année dernière. Et depuis peu Emmanuel Bossuet édite sous le nom de son studio de création, EEM Studio, ses autres réalisations comme les carreaux de faïence ou le tapis «Impression d’Emeraude », motif minéral, travaillé en profondeur.
Emmanuel pourrait résumer son travail par un travail graphique interprété avec une immense variété de matériaux « C’est la technique qui m’inspire le projet mais je pars toujours du motif. C’est ma porte d’entrée. » confie t il. Avec toujours en tête l’idée de perpétuité, l’idée que l’objet soit encore là dans vingt ans.
.
.
.
.
.
.
.
.
source: pretpourlamodeblogspot

Emmanuel Bossuet é um diretor de arte francês que trabalha com obras decorativas e intensas, recentemente ele realizou um projeto em parceria com a “Stockman” marca famosa que fabrica clássicos manequins desde 1867.

A intenção do artista era clara: utilizar as formas clássicas dos manequins como um suporte virgem para imagens em preto e branco, inspiradas em caleidoscópios, colocando em valor tanto o mundo da moda, como o design.

A edição limitada conta com apenas 10 cópias de cada modelo. Três delas estão em exibição na loja de departamentos francesa Bon Marché in Paris.

Cada manequim Stockman by Emmanuel Bossuet sai por 2200 euros e promete decorar os cantinhos das casas dos fashionistas mais antenados.
.
.
.
.
.
.
.
source: thepetitebrunette

Emmanuel Bossuet ha colaborado con Stockman para producir esta maravillosa colección de maniquíes súper geométricos. Y yo necesito uno con tanta urgencia que creo que voy a llorar.
.
.
.
.
.
.
.
source: moda

存在時尚的歷史當中,假人模特兒一直都有著重要地位,來自法國的圖形藝術工作者Emmanuel Bossuet,將假人模特兒結合幾何立體剪裁的創作藝術,使假人模特兒有著更實用的意義!

這些假人模特兒就像被賦予了新的樣子,不管是擺設在服裝店當中,或者是品牌百貨甚至是一些酒吧以及需要裝置的室內空間,假人模特兒都成了最優質的藝術作品,

這樣的創意概念也啟發了許多時尚工作者,相信設計師還有攝影師都會成為最首先的愛好者!