YANN KERSALÉ

YANN KERSALE

source: boumbang

Né en 1955, Yann Kersalé est diplômé d’expression plastique à l’école des Beaux-Arts de Quimper.

La matière de Yann Kersalé est la lumière. Il l’utilise comme d’autres utiliseraient des crayons ou des pinceaux. Il choisit la nuit, lieu d’élection du sensible et de l’imaginaire, comme terrain d’expérimentation, comme sa particulière chambre noire. Il crée un univers à part, fait de bruits, de reflets, de mouvements, de formes inédites. Il offre une vision féérique de sa Bretagne, entre le sous-bois des légendes celtes et les reliefs d’une géographie futuriste. S’y mêlent le marin et le terrestre, l’urbain et le naturel. Dans cette caisse de résonance visuelle qu’est le soir, le merveilleux jaillit de l’observation de la réalité. Il est présent dans les arbres, sous les roches, entre les fils électriques ou dans les aquariums pour qui sait le contempler.

Pour son exposition « Sept fois plus à l’Ouest », à l’Espace fondation EDF jusqu’au 4 mars 2012, Kersalé a mis en lumière sept lieux en Bretagne : le Chaos du Diable à Huelgoat, les Alignements de Mégalithes à Carnac, le Radôme de la Cité des Télécoms à Pleumeur-Bodou, Océanopolis à Brest, le Sillon noir à Pleubian, le phare de l’Île Vierge à Plouguerneau et la ZAC de la Courrouze à Rennes. Il a filmé ces lieux, mi-industriels mi-naturels, à la lumière des crépuscules d’été, cette lueur particulière qui donne une tonalité bleue à ces installations. Il restitue cette matière phosphorescente sous une forme qui interpelle l’œil et l’imaginaire du spectateur. Nous flottons dans les eaux lourdes et majestueuses des fonds marins.

Le parcours est conçu pour laisser la primeur aux sens. À travers les pièces de la fondation plongées dans l’obscurité, les sons résonnent, entêtants et oniriques, les lumières se meuvent et se font écho les unes aux autres, envoutantes, psychédéliques et placides. Cet univers de rêve donne sept bonnes raisons de partir vers l’ouest.
.
.
.
.
.
.
.
source: ykersale

Born in 1955, Yann Kersalé graduated from the Quimper School of Fine Arts in 1978 by achieving the Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique. Using light, as others may use clay or paint, he picks nighttime – most sensitive of all backgrounds -as his sphere of experimentation. With an extraordinary creative vitality, Kersalé has since produced hundreds of projects In Situ and Expéditions-Lumière amongst others, a luminous encephalogram of the ocean, the highjack of high technology objects, and intervened on art pieces or mythical architectural works. The most prestigious architects have appealed to him. Helmut Jahn commissioned the lighting of the Sony Centre in Berlin, the airports of Bangkok. For Jean Nouvel, he designed the red pulsations for the skylight of the Lyons Opera House, the lighting of the Quai Branly Museum in Paris, and of the Agbar Tower in Barcelona. Opposed to the brutal sodium illumination that disfigures monuments, he conceives luminous fictions, narrative works on the soul and history of towns such as Nantes and Rennes as well as the harbour of Saint Nazaire. Such work has required the invention of new lighting concepts: Objets-lumière such as luminous transplants, weightless objects that play on rhythmic components, on appearances, poetic projects with multiple references, in which Kersalé’s spirit of freedom and provocation are always perceptible. In 2008, the studio is currently creating a light architecture for Brussels’ Grand Place in the event of the European Cultural Season, a light itinerary in Angers, in Enghien-les-Bains, in Luxemburg and lighting the Docks de Paris with Jakob and Mc Farlane, or more the Philharmonie de Paris, the Copenhagen concert hall and the Louvre in Abu Dhabi with Jean Nouvel. And last but not least with Helmut Jahn, projects are carried out in Qatar, in Germany and in Washington. Recently, Yann Kersalé has intervened on the Gennevilliers Theater, in Bordeaux on the cours Victor Hugo, in Nice with the creation of light sculpture for the tramway, in Bonn for the Deutsche Post, in Seoul on the Peace Passerelle with Rudy Ricciotti, in Japan, Portugal, Greece…