YASMINE HUGONNET

Le recital des postures

Yasmine Hugonnet Le recital des postures

source:yasminehugonnetcom
« Le récital est une forme de concert pour un instrument :
 ici il s’agit d’un corps, dont la soliste exécute les postures selon une partition de notes suspendues dans le silence, méditatives. Autant de poses tenues alors que le mouvement circule dans l’imaginaire du spectateur… Le corps expose
ses simples mystères avec une fertile puissance d’évocation. Le caractère très graphique de l’ensemble, le travail sur la silhouette, l’humour de Yasmine Hugonnet font écho à la matérialité de la présence : muscles déliés, tête effacée dans le sol, renversements, chevelure multi-fonctions… Epinglé dans la blancheur de la scène, le corps s’affirme et se fait oublier, jusqu’à ce que la voix lui vienne et nous parle de l’intérieur de la peau… »

« J’aime envisager la forme du spectacle comme un rite chorégraphique : dans cet espace vibratoire entre l’interprète et le spectateur, on assiste à la naissance de l’Idée d’un Corps. Mais ce corps n’est pas celui de la danseuse, c’est un corps symbolique, archétype, social, un corps qui est le lieu de la communication.

Chaque forme peut être une posture, qui propose un rapport à soi et au monde, tel que l’on peut le ressentir dans l’art de la sculpture. Qu’est-ce qui nous oriente pour identifier un corps en bonne ou mauvaise posture, fort ou faible, paresseux ou efficace, …? Que se passe-t-il dans les interstices entre ces postures extrêmes ? J’envisage la posture comme un réservoir et l’altère par son propre contenu.

Le mouvement continue constamment qu’il soit visible ou non, même dans l’apparente immobilité. C’est ce qui permet de bouger « à l’intérieur » de la posture, d’en déplacer le point d’ancrage. Je cherche à faire vibrer la proximité entre être En- posture et Im- posture. »

Un projet développé dans le cadre de « Danse et Dramaturgie 13-14 », mené par le Théâtre Sévelin 36 à Lausanne en partenariat avec la Dampfzentrale à Berne, la Tanzhaus à Zurich, le Théâtre de l’Usine à Genève et soutenu par Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, la Société Suisse des Auteurs (SSA) et le Pour-cent culturel Migros.
.
.
.
.
.
.
.
source:yasminehugonnetcom
Yasmine Hugonnet est danseuse et chorégraphe. Elle s’intéresse au rapport entre forme, image et sensation, à la germination de l’imaginaire, à la (dé)-construction du langage chorégraphique, au processus d’incarnation et d’appropriation. Née à Montreux (Suisse) en 1979, elle vit et travaille aujourd’hui entre Lausanne et Paris. Elle grandit au Mali de 3 à 6 ans et dès son retour elle étudie la danse classique puis part à Paris à 13 ans pour intégrer le Conservatoire National Supérieur en Danse Contemporaine. En parallèle, elle s’intéresse à la danse contact, l’improvisation, le Buto et la recherche chorégraphique. Elle danse pour les chorégraphes Jean-Marc Heim (CH) en 2004-2005, Jo Strömgren (NO) en 2003- 2004 et Luc Petton (FR) en 2001. Elle intervient comme assistante du chorégraphe pour Superflux (2011) de Jean-Marc Heim et Espèces (2012) de Rosalind Crisp. Elle entreprend une recherche autour de la notion de « Présences » au sein du programme de Master en chorégraphie « Dance Unlimited » aux Pays-Bas (2003-2004). Sa réflexion sur le geste est fortement nourrie par des rencontres notamment avec Odile Rouquet, Peter Goss et Lisa Nelson. Elle crée ses propres projets chorégraphiques dès l’an 2000, d’abord au sein du collectif Synalèphe. Elle travaille à Taiwan avec des artistes non-voyants puis développe son travail personnel dès 2006. Lauréate des Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes, elle est artiste en résidence en Slovénie en 2006 où elle crée « RE-PLAY », un trio qui sera joué dans plusieurs festivals internationaux, (Impulstanz 8tensions Vienne, Temps d’Image Tanzhaus NRW Düsseldorf…), « Latitude de pose » un premier solo, présenté notamment au Festival Artdanthé à Paris, puis « OF OTHER », « A, A ! A ? AA._ » des pièces de groupe, sont co-produites par Maska (SI) et la Tanzhaus NRW à Düsseldorf (DE).

De 2009 à 2013 elle s’engage dans un long temps de recherche solitaire en studio. En 2009 elle fonde sa compagnie Arts Mouvementés à Lausanne et produit ensuite trois solos : en 2013 Le Rituel des Fausses Fleurs, en 2014 Le Récital des Postures. En 2015 La Traversée des Langues présentée aux Printemps de Sévelin dans le contexte du Programme Commun des Théâtre de Vidy et de l’Arsenic à Lausanne.

Yasmine Hugonnet approfondit son travail sur le mouvement de l’attention, l’idée de la posture comme réservoir et, à travers ses processus chorégraphiques, développe une pratique de la ventriloquie. En 2015, sur une invitation de Virgilio Sieni au Collège de danse de la Biennale de Venise, elle propose le projet Le Récital des Postures Extensions, qui invite entre 7 et 20 performeurs à s’approprier la partition des 20 premières minutes du Récital des Postures. Cette performance proposée pour des espaces non-théâtraux et multi-frontaux dispose les corps à la suite, ils tracent un chemin, une colonne humaine. Chacun opère la partition selon sa propre temporalité. A partir de 2015, Yasmine Hugonnet est artiste associée pour deux ans au Théâtre Sévelin 36 à Lausanne avec le soutien de Pro Helvetia dans le cadre du projet YAA. En février 2015, Le Récital des Postures est sélectionné pour les Journées de la Danse contemporaine Suisse et, en 2016, dans le cadre de la plateforme Aerowaves. En 2016, elle crée La Ronde / Quatuor, pièce pour 4 danseurs, au Festival des Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis et à la Biennale de Danse de Venise. En mars 2017, elle a présenté Se Sentir Vivant, un nouveau solo dans le cadre du Festival Programme Commun à l’Arsenic, Lausanne.

En 2017, Yasmine Hugonnet reçoit le Prix Suisse de danse (Création actuelle de danse) pour le Récital des Postures. En 2018, elle prépare une nouvelle création pour trois interprètes intitulé CHRONOLOGICAL qui sera présentée au Théâtre de Vidy et à l’Atelier de Paris Carolyn Carlson.
.
.
.
.
.
.
.
source:yasminehugonnetcom
Yasmine Hugonnet is a choreographer, dancer, and researcher, born in Montreux in Switzerland in 1979. From 2 to 6 years old she lived in Mali. Back in Switzerland she started dancing ballet and at fifteen moved to contemporary dance. She studied at National Superior Conservatory of Dance in Paris, interested by contact improvisation, Butoh and composition. In 2000, after few months in New York (Trisha Brown, Movement Research workshops…) She started creating in the frame of the collective of artists Synalephe, exploring various frame of performances, site specific, interactive pieces, video works, and a practice of dance and performances with visually impaired persons, spending two years in Taiwan.

As she looked for a more critical context, she moved to The Netherlands joining a Master Degree in Choreography called “Dance Unlimited” program (2003-2005); half practice and theoretical based master degree, she researched upon the notion of “Presences” in performances, studied Butoh and Laban Movement Analysis. In 2006, Laureate of MapXXL program by European Pepinnières for Young Artists, she went to Ljubljana Slovenia for an artist residency where she collaborates with various artists and institutions (En Knapp, Maska, Plesni Theater). With a focus on embodiment and vision, she created RE-PLAY (2006) a trio that was invited at Impulz Tanz (8:Tensions) Festival in Vienna, Tanzhaus NRW Dusseldorf, Gibanica Slovene Dance Platform in Ljubljana. Then Latitudes de Pose (2007), a solo that has been presented at Mladi Levi Festival Ljubljana, Festival Arts Danthé in Paris, Les Incandescences Festival…She kept working in close collaboration with the Slovene scene and developed a site specific piece Of Other for the City Museum in Ljubljana and a group piece AAAAA, Solo for four voices, (2008-2009) that co-produced by Maska Sovenia and Tanzhaus NRW Düsseldorf.

From 2009 to 2013 she took a long period of research that is followed by the constitution of her Company Arts Mouvementés in Lausanne and three solos: Le Rituel des Fausses Fleurs 2013, Le Récital des Postures 2014, (invited by Swiss Dance Days 2015, Brigittines International Festival Bruxelles, Swiss Cultural Center Paris, ADC Geneva, Bonn International Solos festival…) La Traversée des Langues (2015) premiered at Festival Les Printemps de Sévelin, Programm Commun Vidy & Arsenic.

In this period she developed her dance language with a focus on the relation between postures, attention and imagination. Deepening her understanding of the movement of attention, the germination of figures, the idea of Postures as containers; within her processes she developed a practice of ventriloquism. Her work has been oriented by few important encounters such as Peter Goss, Odile Rouquet, and Lisa Nelson.

She is associated artist for two years (2015-2017) with Théâtre de Sévelin 36 in Lausanne.

In 2016 she created La Ronde / Quatuor at Festival Rencontres chrégraphiques Internationales de Seine-saint-denis and Venezia Dance Biennale. In 2017, she created a new solo piece Se Sentir Vivant that premiered in at Arsenic (Lausanne), as part of Festival Programme Commun. En 2017, Yasmine Hugonnet receieves the Swiss Dance Award (Current dance work) for the solo le Récital des Postures.

In November 2018, she will create a new piece for three dancers, CHRONOLOGICAL, that is presented and coproduced by Théâtre de Vidy, Lausanne and Atelier de Paris CDCN in January 2019.

The Company Arts Mouvementés is based in Lausanne and supported by City of Lausanne and Canton de Vaud for a 3 year program.
.
.
.
.
.
.
.
.
source:tanzpreisech
Nell’assolo di danza «Le Récital des Postures» Yasmine Hugonnet indaga il corpo come fosse uno strumento. Ciò che vediamo non è il suo corpo di danzatrice, ma un corpo simbolico, archetipico e sociale creato da Yasmine Hugonnet attraverso forme e condizioni con cui il pubblico può comunicare, perché suscita immagini e associazioni di idee in chi l’osserva. Con impressionante lentezza gli ultimi 50 minuti si sviluppano senza musica in un carosello coreografico rituale che, in particolare nel silenzio delle positure e nei passaggi delle forme sculturali, amplia lo sguardo e fa talvolta sorridere. Dalla prima nel quadro del festival Les Printemps de Sévelin del 2014 a Losanna la pièce è in tournée in Svizzera e all’estero e ovunque riscuote successo. Nel 2017 «Le Récital des Postures» è stato presentato alla seconda edizione della Séléction suisse ad Avignone.

Patrice Delay, membro della giuria:
«Yasmine Hugonnet è interessata al rapporto tra forma, immagine e sensazione, alla (de)costruzione del linguaggio coreografico, al processo dell’incarnazione e dell’appropriazione. In Le Récital des Postures mostra la singolarità di un corpo senza viso, piegato e vestito, che si mostra senza svelarsi, il mistero di una voce che si sente senza proiettarsi. Il mondo che ci presenta è un filo teso, un respiro sospeso, una concentrazione estrema. Il movimento è governato nella sua massima finezza grazie a una concentrazione estrema e una decomposizione intelligente verso il minimale. E alla fine ecco l’umorismo che rende ancora più personale l’universo di questa artista».

Yasmine Hugonnet, nata a Montreux nel 1979, ha abitato dai tre ai sei anni in Mali e vive ora tra Losanna e Parigi. Dopo avere preso lezioni di danza si è trasferita a Parigi ancora adolescente per studiare danza contemporanea al Conservatoire National Supérieur. Parallelamente si interessa di contact improvisation, Butoh e ricerche coreografiche. Oltre a vari ingaggi come danzatrice, dal 2003 al 2005 frequenta in Olanda il master in coreografia Dance Unlimited. Nel 2006 si fa notare a livello internazionale con il trio «RE-PLAY». Dopo un periodo di ricerca durato dal 2009 al 2013 ha realizzato numerosi assoli, tra cui «Le Récital des Postures». Dal 2015 al 2017 Yasmine Hugonnet è stata per due stagioni artista associata del Théâtre Sévelin 36 di Losanna e beneficia del programma YAA! di Pro Helvetia che fa incontrare giovani coreografe e coreografi di talento e teatri svizzeri rinomati.