Theo GUIGNARD, Noe LECOMBRE and Hugo MORENO

eclipse
Moon、The Fifth Element、Tintin:Destination Moon、2001:A Space Odysseyの間のどこかに、Gobelinsの学生(はい、学生)のTheo Guignard、NoéLecombre、HugoMorenoによる新しいアニメーション作品であるEclipseがあります。 不気味なサウンドトラック、神秘的な悪/良性の超常現象、不毛の月面の風景など、すべての古典的なSFの定番があり、古典的な漫画の偉人を想起させるスタイルで描かれています。 この完璧なペースで美しく雰囲気のあるアニメーションの体験を台無しにすることを恐れて、私たちが提供する準備ができているすべての情報です。
忙しすぎて4分間立ち止まって、今日の午後にSFに没頭できないと思われる場合は、優先順位を順番に決めたほうがよいでしょう。 あなたは間違っています、これは素晴らしいです、あなたはそれを見る必要があります。

German Ermics

Ombré Glass Chair

“German Ermics is a Latvian designer who has recently presented to the public his splendid Ombré Glass Chair, which embodies the perfect tribute to To Shiro Kuramata and his iconic Glass Chair (1976), considered one of the iconic furniture designers of the 20th century. The keyword of his creation is “simplicity” combined with the transparency and the apparent lightness of the material, the result is an elegant minimal work.Another peculiarity of the chair is that it was manufactured with a new industrial product, the Photobond 100, welded without the use of screws or mounting-reinforcements, thus eliminating any superficiality.” Claudia Fuggetti

HC GILJE

En transit
Deux faisceaux de lumière rapides traversent une pièce, créant des ombres infinies sur une série de cadres blancs flottants. Il s’agit d’In Transit X, une installation sombre et basée sur une pièce qui fait allusion à un vide sans fin. Les effets vertigineux d’In Transit X placent le spectateur dans un espace artificiel monochromatique. L’installation lumineuse animée de 15 mètres de large de l’artiste Hc Gilje a été réalisée à l’origine pour les Wood Street Galleries de Pittsburgh en 2012 et a récemment été exposée le mois dernier au Kulturkirken Jakob à Oslo. En utilisant des cadres en forme de blocs et de la lumière comme supports, Gilje crée des dimensions visuelles dynamiques qui se prêtent à une expérience noirâtre fascinante.

kazumasa nagai

ueno zoo
Au cours de sa longue vie créative, le graphiste japonais a dessiné un grand nombre d’affiches: 475 d’entre elles ont été présentées dans une grande rétrospective de Nagai en 2014, et selon lui, ce n’est que la moitié environ de toutes les œuvres qu’il a créées.
Et étonnamment, la plupart des affiches des années 1960 et 70 ont même l’air moderne et pertinentes.

PAOLA GAETANO-ADI

Desiring Machine: and/or the female reincarnation of Sisyphus
Née en Argentine, Paula Gaetano Adi est artiste et chercheure dans les domaines de la sculpture, de la performance, et des installations interactives et robotiques. Elle utilise le corps humain et non humain comme point de départ de ses recherches, et s’intéresse aux effets discursifs et aux impacts affectifs des technosciences sur la subjectivité humaine et dans l’art. Ses œuvres ont été présentées sur la scène internationale à Beijing, Berlin, Madrid, Moscou, Stockholm, São Paulo, New York, Poznan et Buenos Aires, entre autres. Elle a reçu de nombreux prix et bourses, tels que le premier prix à la compétition VIDA 9.0 sur l’art et la vie artificielle, organisée par la Fundación Telefónica, et le premier prix LIMbØ du Musée d’art moderne de Buenos Aires, la bourse Fergus Memorial en 2009 et 2010 de même que la bourse accordée à un artiste ibéro-américain dans le cadre de la compétition VIDA 14.0. À l’heure actuelle, Paula Gaetano Adi est professeure adjointe dans le programme de Studio Art du College of Visual Arts and Design de l’Université de North Texas, où elle coordonne le secteur réservé aux nouveaux médias. À cette université, elle s’est également jointe au groupe Initiative for Advanced Research in Technology and the Arts (iARTA).

Zarko Baseski

Zarko Baseski est un artiste macédonien, né en 1957, qui a exposé dans de nombreuses galeries et musées à travers le monde. Il a représenté son pays à la 54ème Biennale Internationale de Venise en 2011. L’apparition phénoménale de son oeuvre dans le paysage contemporain nous questionne alors qu’ Eve, Adam, Ezekiel et David nous renseignent sur nous-mêmes infiniment mieux que la plus subtile des psychanalyses. Cet artiste exceptionnel est inclassable, il ne transforme pas l’homme en monstre mais nous montre la monstruosité qu’il peut y avoir en l’homme lorsqu’il s’est débarrassé de l’illusion humaniste qu’il se fait de lui-même. Zarko Baseski m’a tellement stupéfiée que j’ai tout de suite décidé de l’exposer.

PETER FISCHLI AND DAVID WEISS

ПЕТЕР ФИШЛИ И ДЭВИД ВАЙС
ピーター·フィッシュリ·ヴァイス
彼得菲施利大卫韦斯
Equilibres / Quiet Afternoon
Peter Fischli (né en 1952 à Zurich) et David Weiss (né en 1946 à Zurich) produisent depuis les années 80 un œuvre protéiforme largement récompensée (Lion d’Or de la Biennale de Venise 2003). Le duo utilise de nombreux supports: installations, sculptures, photographies, vidéos… Entre humour et légèreté, métaphysique et ironie, le travail des deux artistes questionne avec distance le monde, s’interroge sur la difficulté à donner un sens à l’existence humaine. Leur art se situe dans la lignée de l’esprit dada en créant de légers décalages, des détournements propres à révéler la dimension incongrue et poétique du réel. Se jouant de l’attente du spectateur, ils interrogent les conventions de l’art en associant les références à la culture savante et à la culture populaire.
“Est-ce qu’il est possible de vivre sans le moindre doute, en ayant pourtant la possibilité de savoir quelque chose qui soit pertinent en ce qui concerne la vie ? ”

CARLO BERNARDINI

カルロ·ベルナル
卡罗贝尔纳迪尼
كارلوس برنارديني
Suspended Crystallizzation

Suspended Crystallizzation 2010, une grande intervention de la lumière dans l’espace extérieur, c’est un dessin spatial qui coupant le vide entre les bâtiments, s’impose au niveau de l’air comme une forme illusoire. Destiné à transformer l’espace du contenant de l’œuvre d’art en une forme ouverte et «perméable», le projet matérialisé par la lumière physique de la fibre optique est réalisé à travers le libre expressionnisme de l’espace dessinant les lignes de lumière en négatif dans une telle obscurité environnement comme sur une feuille sombre.