JOHN BUTLER

Le Paradoxe de Xerox
La mode interrogative à l’ère des devoirs super intelligents. Le « paradoxe de Xerox » est l’effet inverse de la technologie. Craignant un avenir sans papier, une enquête de Xerox Parc a conduit, entre autres, à l’IUG (Graphical User Interface) qui, à son tour, a entraîné une augmentation substantielle de la production de matériel imprimé.

NATHALIE GEBERT

Sur les ambiguïtés textiles d’encadrement
L’installation On Framing Textile Ambiguities est le résultat d’une enquête critique sur les évolutions sociales et techniques qui ont conduit à la situation technologique locale actuelle. Comme une série de machines, l’installation se présente comme un groupe. Ils partagent le même fil et sont fabriqués à partir des mêmes composants. Chaque machine est construite autour d’un châssis, à travers lequel le fil est en cours d’exécution. Bien qu’ils trouvent différentes significations dans le codage en raison des différences dans les largeurs des images.

daniel gazana

atro enlevo

Entouré d’une atmosphère dense obtenue par la manipulation de voix de chansons anciennes et utilisant divers fragments de compositions industrielles, élaborés selon les paramètres réglables utilisés dans des logiciels spécifiques manipulés par un contrôleur MIDI, l’œuvre «Atro Enlevo» conduit l’auditeur dans l’obscurité et sortilège mystérieux.

.

work atro enlevo

LING LI TSENG

La recherche de la lueur
Arroser la brume en attachant le tronc d’arbre. Entrelacer un paysage avec la forêt qui se trouve à l’intérieur de la montagne profonde. Regardez avec clarté ou flou. Un courant de lumière conduit la mystérieuse brume à s’aventurer dans la forêt. Trouvé un objet léger sous la foule d’arbres qui est construit par des bois mélangés. Les bâtons de bois se chevauchent et s’enroulent comme une pomme de pin creuse. Sa construction et son motif vont bien avec la ligne de la cime des arbres. C’est un chuchotement entre l’humain et la nature.

Freya Olafson

MÆ Motion Afterefffect
MÆ – Motion Aftereffect explores motion-capture, ready-made 3D models and monologues found online, ranging from experiences with virtual reality in live gameplay to out-of-body experiences and astral projection tutorials. The work addresses the impact of emerging consumer technologies associated with AR – Augmented Reality, VR – Virtual Reality, MR – Mixed Reality, XR – Extended Reality and 360° video. Monologues sourced from the internet provide the infrastructure for the work; an in-ear monitor feeds Olafson the monologues onstage, challenging her to listen and speak simultaneously. This dual action of listening and speaking enables her to embody a state of presence that references data streaming, live processing, and gaming. As a performer she becomes a conduit, medium, or interface, broadcasting edited monologues from the internet to the audience. The action of performing the work becomes like playing a video or VR game.

Andrea Trimarchi and Simone Farresin

formafantasma
flos

Italian designers Andrea Trimarchi and Simone Farresin make up Amsterdam-based studio Formafantasma. Trimarchi and Farresin met while studying in Florence. They later studied a masters degree at Design Academy Eindhoven, setting up Formafantasma after graduating in 2009. The studio explores issues such as the relationship between tradition and local culture, the significance of objects as cultural conduits, and adopts critical approaches to sustainability.

Ronald van der Meijs

A Time Capsule of Life
FILE FESTIVAL
The sculpture is created from plastic bags, a contemporary mode of collecting daily goods. When connected together they form a transparent structure of cells and conduits. By connecting the bags with air tubes the bags will be pumped up. This is put in motion by the movement of the audience who become part of the system, allowing the seed to grow out as a mature structure. By vacuum the balloon structure growth and decay alternate in a process of which man forms a natural part. When the sculpture is growing or reducing it causes a cracking sound because of the sort of plastic the shopping bags are made of.

LENNART VAN UFFELEN

“Jouer avec les limites de la fonctionnalité conduit à vous interroger en tant que designer et en tant que propriétaire. Il est important de créer une relation forte entre le consommateur et l’objet où l’humour et l’image sont tout aussi important que la fonction”

CYRIL LAGEL

Né à Rouen en 1974, le photographe Cyril Lagel s¹installe à Paris en 1997. Une succession de rencontres et d’émotions le conduit alors dans les plus grands studios. Perfectionniste et provocateur, ce touche-à-tout de l’image se lance dans la direction artistique en 1999. Mode, beautés, son travail de la lumière et son souci du détail maîtrisé font de ses compositions un réel plaisir des yeux. Ses idées comme ses photos contribuent au mouvement permanent du monde de l’image.

Bethan Laura Wood

Guadalupe Daybed
Bethan enjoys exploring the relationships we make with objects in our everyday lives, and questions how they can become cultural conduits. She is interested in critical approaches to achieving sustainability in a mass consumption, production-driven context.more

TOMAS SARACENO

توماس ساراسينو
托马斯·萨拉切诺
トマスサラセーノ
Flying Garden
Les recherches de Saraceno ont un objectif très précis, la création de systèmes de vol en plates-formes flottantes dans le ciel, constitués de cellules habitables en suspension dans l’air, qui peuvent changer de forme et se rejoindre comme des nuages. Ce projet, baptisé Air – Port-City, n’est pas une simple expérimentation des possibilités technologiques, mais vise à réexaminer la liberté de voyager d’un pays à l’autre, en relation avec les dynamiques géopolitiques, en n’utilisant que le droit international et en dépassant les restrictions politiques, sociales, culturelles et militaires de la société contemporaine. Au fil des années, cette vision utopique d’une vie suspendue dans le ciel a conduit Saraceno à créer une série de structures expérimentales telles que des ballons gonflables ou des structures modulaires pouvant interagir avec les énergies naturelles. Ses recherches étudient la possibilité de coloniser le ciel, à la recherche de tout appareil pour la vie dans les nuages, dans une bulle transparente, la migration entre les nuages, basée sur les vents et la météo, en utilisant l’énergie solaire.