Van Grimde Corps Secrets

Eve 2050
Nous sommes en 2050, dans un monde ou être humain ne signifie plus la même chose. Les avancées technologiques et biomédicales des 30 dernières années ont bouleversé le statut du corps et redéfini les identités. Certains humains ont embrassé les progrès technologiques, jusqu’à augmenter leurs corps avec des dispositifs artificiels. D’autres ont préféré s’hybrider avec d’autres espèces, faisant du biologique et du vivant leur technologie à eux. D’autres encore chérissent et honorent le corps originel, refusant toute modification corporelle ou n’ayant pas les moyens de s’augmenter. La web série Eve 2050 nous emmène au cœur de ce monde étonnant à travers 5 épisodes qui suivent le parcours d’Eve. Personnage symbolique, de toutes origines culturelles, à la fois enfant et adulte, homme, femme, transgenre, être de chair, virtuel ou artificiel. Eve 2050 propose un voyage inédit vers les corps et les êtres de demain.

BERENIKE CORCUERA

Purple Light

À travers des photographies kiriliennes de son aura capturées pour la première fois en 2014, elle a commencé à étudier le champ aurique électromagnétique du corps humain:L’aura est une ellipse métaphysique 3D composée de 7 bandes de corps de lumière autour du corps physique. L’énergie de l’aura est transmise vers / depuis le corps via 7 centres d’énergie – des chakras («roue» en sanskrit) situés le long de la colonne vertébrale du corps humain, ce qui a inspiré sa collection d’études supérieures.Berenike traduit la légèreté dans toute sa collection, en dédiant 6 looks aux centres spécifiques et à leur couche de corps léger.

SUNYUAN & PENGYU

孙原和彭禹
ВС ЮАНЬ И ПЭН ЮЙ
Teenager Teenager
“Teenager Teenager est une installation unique et hyper-réaliste réalisée par les artistes chinois collaboratifs Sun Yuan et Peng Yu. L’installation présente des corps humains vêtus de costumes fantaisie et de robes du soir tout en se prélassant sur des canapés et des chaises en cuir, mais avec des rochers géants pour les têtes. L’étrange La situation évoque un sentiment de perplexité chez les téléspectateurs, qui sont confrontés à déchiffrer un message dissimulé dans l’arrangement inhabituel. ” Katie Hosmer

DAVID ALTMEJD

大卫·阿尔特米德

Dans son travail de réflection, il y a de l’érotique et de l’onirique en quantité, et son intérêt pour la transformation des corps nous place d’emblée du côté d’un rapport intime et empathique à ses grands lycanthropes qui nous ressemblent, captés en pleine transformation et comme coincés quelque part entre l’humain et l’animal, le vivant et le minéral.

Ses oeuvres sont complexes et souvent autoréférentielles : des moulages et des objets sont mis en scène dans un décor exubérant, chargé d’ornements, de bijoux, de breloques et de toutes sortes de choses scintillantes. Il y a des fleurs aussi, des écureuils naturalisés, des ossements, des cheveux synthétiques, des cristaux, le morbide toujours inextricablement mêlé à une étrange beauté qui n’est jamais très loin du monde de l’enfance. Il y a aussi l’idée de la décapitation, de la douleur et de la violence.

Stine Deja

HARD CORE, SOFT BODIES
L’œuvre rend hommage au corps humain naturel complexe et phénoménal et à l’opportunité pour la technologie d’élargir encore son potentiel. Ce remodelage futuriste des corps est basé sur l’une des principales questions de Deja: que signifie être humain à l’ère de l’intelligence artificielle et de l’adoption technologique?

PASCAL DUPONT

Une sélection des jolies photographies surréalistes de l’artiste français Cal Redback, basé à Paris, qui explore les relations entre nature et individu, mais aussi la fragilité du corps humain et de l’esprit à travers des compositions et des montages poétiques.

KURT HENTSCHLÄGER

Cluster

CLUSTER, la dernière génération d’œuvre audiovisuelle 3D en temps réel de Kurt Hentschläger, se focalise sur le comportement collectif (psychologie, interactions) et plus particulièrement sur le phénomène de foule. La configuration est simple, voire absurde : des personnages humains en 3D apparaissent, comme un banc de poissons. Dans la chorégraphie en apesanteur de CLUSTER, les êtres humains semblent être des particules anonymes, une masse amorphe sous impulsion, un nuage de matière trouble faite de morceaux de corps et de lumière. Visuellement, l’œuvre alterne entre des formes abstraites et réalistes.Par sa nature générative jamais complètement prévisible, CLUSTER, décrit un méta-organisme à caractère irrévocablement anti-individualiste. Alors que les personnages ont une forme humaine, leur comportement ne l’est pas, ce qui empêche la naturelle identification du public à ses alter-egos présumés. Le dispositif informatique permet de définir la nature et le champ de l’action tandis que l’artiste canalise et orchestre les forces en présence.L’œuvre tire son ambiguïté à la fois de ses éléments répétitifs et rythmiques, ainsi que de ses structures « naturelles » improvisées. La majorité des sons de CLUSTER, est produit par les événements qui animent l’œuvre : mouvements et comportements des masses, changements de lumière. Une grille rythmique lie chaque parties entre elles, ce qui donne une impression de pulsion. Les basses fréquences sous les spectateurs et les hautes fréquences les surplombant, encadrent les sons générés par les événements.