Van Grimde Corps Secrets

Eve 2050
Nous sommes en 2050, dans un monde ou être humain ne signifie plus la même chose. Les avancées technologiques et biomédicales des 30 dernières années ont bouleversé le statut du corps et redéfini les identités. Certains humains ont embrassé les progrès technologiques, jusqu’à augmenter leurs corps avec des dispositifs artificiels. D’autres ont préféré s’hybrider avec d’autres espèces, faisant du biologique et du vivant leur technologie à eux. D’autres encore chérissent et honorent le corps originel, refusant toute modification corporelle ou n’ayant pas les moyens de s’augmenter. La web série Eve 2050 nous emmène au cœur de ce monde étonnant à travers 5 épisodes qui suivent le parcours d’Eve. Personnage symbolique, de toutes origines culturelles, à la fois enfant et adulte, homme, femme, transgenre, être de chair, virtuel ou artificiel. Eve 2050 propose un voyage inédit vers les corps et les êtres de demain.

Collectif Scale

Flux
“Avec Flux, nous proposons une nouveau dispositif imaginé pour le Cloître des Récollets de l’Hôtel de Région Grand Est à Metz et dans le cadre du festival Constellations. Flux est composé de 48 lignes de lumière dynamique de 1,5 m de long, espacées de 40 cm, motorisées et commandées en temps réel. La multiplication formelle de ces lignes couplée avec des micros variations de phases, de délais temporels, de vitesses et d’amplitudes nous permet de sculpter un un objet de 20m de long, vivant et évoluant avec un mouvement de va et vient cyclique.” Collectif Scale

Samuel St-Aubin

Prosperity
Prospérité est un dispositif autonome qui manipule les grains de riz. Une pince se déplace d’un support à l’autre, saisissant sur son passage les grains qui ont été placés aléatoirement pour ensuite venir les déposer de façon ordonnée sur un deuxième support. À la suite de ce processus, les grains de riz sont ainsi alignés, mais leur orientation initiale a été conservée. Prosprérité est une machine autonome qui ne requière aucun ordinateur. Tout le fonctionnement est intégré au microcontrôleur principal ainsi qu’à ses 3 périphériques, le lecteur de grain de riz, le contrôleur de mouvement linéaire et le contrôleur de la tête (pince).

Kurt Hentschlager

ZEE

Expérience immersive forte alliant approche méditative et implication physique, Zee s’inscrit dans le travail sur la représentation humaine et ses ressorts psychologiques poursuivi par Kurt Hentschläger. Une expérience qui se suit comme un véritable fil d’Ariane.Savez-vous vraiment ce que signifie faire l’expérience physique d’une œuvre numérique immersive ? Ceux qui ont eu la chance d’expérimenter le Feed de Kurt Hentschläger, plongée radicale au cœur d’une matière instable de brouillard artificiel dense, de lumières stroboscopiques et de fréquences sonores électroniques pulsatives répondront sans doute par l’affirmative. Pour les autres, l’épreuve de rattrapage ultime aura pour nom Zee, pièce rare et prolongement de Feed, présentée au Centquatre parisien dans le cadre de l’exposition Trouble Makers, fil rouge de Némo, le festival arts numériques d’Arcadi Île-de-France. Ancienne moitié du duo de défricheurs numériques extrêmes Granular Synthesis, Kurt Hentschläger cultive le goût des environnements déstabilisants et trouve dans Zee le dispositif déambulatoire idoine pour nous prêter au jeu. « Zee fait partie de la même série de travaux que Feed, mais en format installation », explique l’artiste autrichien basé à Chicago. « Zee fonctionne en mode huis clos, dans un espace totalement fermé. Dès que l’on entre, le brouillard est déjà là. Il remplit l’espace dans lequel vous êtes invitez à vous déplacer. Par rapport à Feed, où le public reste assis à un endroit précis, il y a donc davantage de flexibilité dans l’expérimentation du dispositif. Cette idée de déambulation dans l’espace induit un climat différent. C’est peut-être encore plus intimidant pour certains mais pour moi cela donne à Zee une connotation plus méditative. »Procéder à l’expérience nécessite véritablement de se prendre en main.