TeamLAb

Transcending Boundaries

Transcending Boundaries vise à explorer le rôle de la technologie numérique dans la transcendance des frontières physiques et conceptuelles qui existent entre différentes œuvres d’art, avec l’imagerie d’une œuvre se libérant du cadre et pénétrant dans l’espace d’une autre. Les installations dissolvent également les distinctions entre œuvre d’art et espace d’exposition et impliquent le spectateur par l’interactivité.

MOMENT FACTORY

Imagerie animiste
L’exposition présente aux visiteurs Duffy, l’artiste IA, avec une invitation à collaborer au sein de son studio Symbiotic. Cet espace immersif, rendu possible grâce à la projection mapping et à la technologie interactive, invite les invités à devenir l’égérie de l’IA. Alors que Duffy capture les mouvements générés par les visiteurs grâce à un suivi en temps réel, elle dessine des liens et des connexions, consultant une vaste collection de couleurs et d’images archétypales de la vie sur Terre. Le résultat est une série infinie d’œuvres d’art surprenantes – une interprétation artificielle de l’humanité et du monde naturel.

Jonathan Monk

All The Possible Combinations Of Eight Legs Kicking
Intégrant mouvement, performance et imagerie, l’exposition explore les idées derrière le temps et la séquence, tandis que Monk interroge subtilement la compréhension du spectateur du passage du temps. Avec “Toutes les combinaisons possibles de coups de pied de huit jambes (une à la fois)” (2012-2013), Monk démontre la contrast entre la réalité clinique du temps et notre réaction spontanée. L’œuvre est une représentation littérale de son titre – car les jambes ont été programmées pour donner un coup de pied dans toutes les séquences possibles, soit un total de 40320 séquences différentes qui prennent plus de 177 heures à terminer. Contrairement à cette démonstration objective, le geste de donner des coups de pied est assez explosif, imitant les mouvements d’un danseur de cancan, et c’est cette explosion d’émotion qui met en évidence le suspense qui existe tout au long de l’œuvre. Alors que le spectateur est conscient que les jambes sont spécifiquement programmées pour donner un coup de pied à un moment précis, l’heure précise à laquelle cet événement se produit n’est pas donnée, créant une sorte de jeu de devinettes où le spectateur tente de prédire quand chaque coup de pied se produira, à chaque fois. individu ayant sa propre idée du moment où cela se produira.