Ai Weiwei

Hansel & Gretel
Hansel & Gretel oscille entre architecture et art en explorant la perception de l’espace et le statut de l’espace public dans le contexte d’une surveillance omniprésente. Le titre fait référence au conte de fées des frères Grimm dans lequel un frère et une soeur se perdent dans la forêt – un endroit qui leur est familier. L’entrée de l’installation est une porte latérale discrète à partir de laquelle un étroit tunnel assombrissant guide le visiteur vers la vaste salle d’exercices presque complètement sombre. Des drones vrombissent au-dessus de la tête des visiteurs, suivent et transmettent leurs mouvements sur de grands écrans.

Louis-Philippe Rondeau

LIMINAL
FILE FESTIVAL
LIMINAL est une installation interactive qui vient mettre en image l’inexorable passage du temps. Elle cherche à réifier la frontière entre le présent et le passé. Dans un espace sombre, une arche lumineuse. Il s’agit d’un portail temporel: lorsque l’interacteur traverse cette démarcation, son reflet projeté sur le mur adjacent se voit déployé dans le temps grâce à la technique du slit-scan. Telle une métaphore visuelle – le passé qui s’empare sans cesse du présent – l’image projetée se termine inexorablement dans la blancheur éthérée de l’oubli. Dans un sens, l’œuvre souligne que toute lumière est passé – le scintillement que nous voyons dans le ciel nocturne n’est qu’un instantané révolu du firmament : la lumière est la manifestation d’événements qui ont déjà eu lieu.

HC GILJE

En transit
Deux faisceaux de lumière rapides traversent une pièce, créant des ombres infinies sur une série de cadres blancs flottants. Il s’agit d’In Transit X, une installation sombre et basée sur une pièce qui fait allusion à un vide sans fin. Les effets vertigineux d’In Transit X placent le spectateur dans un espace artificiel monochromatique. L’installation lumineuse animée de 15 mètres de large de l’artiste Hc Gilje a été réalisée à l’origine pour les Wood Street Galleries de Pittsburgh en 2012 et a récemment été exposée le mois dernier au Kulturkirken Jakob à Oslo. En utilisant des cadres en forme de blocs et de la lumière comme supports, Gilje crée des dimensions visuelles dynamiques qui se prêtent à une expérience noirâtre fascinante.

Olafur Eliasson

オラファー·エリアソン
اولافور الياسون
奥拉维尔·埃利亚松
אולאפור אליאסון
ОЛАФУР ЭЛИАССОН
Un cube de lumiere ( 1m3 light )

Dans une pièce sombre remplie de brouillard, vingt-quatre ampoules halogènes sont positionnées pour délimiter un mètre cube de lumière.

CHRISTOPHE COPPENS

КРИСТОФ КОППЕНС
bird’s nest

Christophe Coppens nació en Bélgica en 1969. Inicialmente tuvo una formación en teatro como director y actor. Rápidamente entendió que lo que mas le gustaba del teatro eran los sombreros y las prendas, por lo que saltar al couture fué solo una cuestión de tiempo. A partir de allí, comenzó a hacer sombreros para Yohji Yamamoto y Guy Laroche. Ha hecho sombreros para la realeza belga. Ha hecho exposiciones y performances. Flirtea con la moda, el teatro y las artes visuales.

bill viola

比尔•维奥拉
빌 비올라
ביל ויולה
ビル·ヴィオラ
БИЛЛ ВИОЛА
Martyrs (Earth, Air, Fire, Water)
Bill Viola dit:
Au début de l’œuvre, quatre individus sont montrés en stase, une pause de leur souffrance. Peu à peu, il y a du mouvement dans chaque scène alors qu’un élément de la nature commence à perturber leur immobilité. Les flammes pleuvent, les vents commencent à frapper, l’eau tombe en cascade et la terre s’envole. Alors que les éléments font rage, la résolution de chaque martyr reste inchangée. Dans leur assaut le plus violent, les éléments représentent l’heure la plus sombre du passage du martyr de la mort à la lumière.

CARLO BERNARDINI

カルロ·ベルナル
卡罗贝尔纳迪尼
كارلوس برنارديني
Suspended Crystallizzation

Suspended Crystallizzation 2010, une grande intervention de la lumière dans l’espace extérieur, c’est un dessin spatial qui coupant le vide entre les bâtiments, s’impose au niveau de l’air comme une forme illusoire. Destiné à transformer l’espace du contenant de l’œuvre d’art en une forme ouverte et «perméable», le projet matérialisé par la lumière physique de la fibre optique est réalisé à travers le libre expressionnisme de l’espace dessinant les lignes de lumière en négatif dans une telle obscurité environnement comme sur une feuille sombre.