Daniel Iregui

ANTIBODIES
ANTIBODIES est une installation interactive qui suit les visages des participants et les incite à faire des expressions faciales. La pièce reflète à quel point nous sommes absents et détachés lors des appels vidéo – la forme aujourd’hui imposée de rassemblements sociaux. À la fin de chaque expérience, toutes les interactions deviennent partie d’une galerie d’êtres humains désincarnés.

Hiroshi Ishiguro Lab and Dr Dylan Glass

Erica
ERICA EST DÉVELOPPÉ POUR UNE PLATEFORME DE RECHERCHE POUR LE ROBOT CONVERSATIONNEL AUTONOME QUI PEUT COMMUNIQUER AVEC LES PERSONNES DE DIVERSES FAÇONS TELLES QUE LA VOIX, LES GESTES CORPORELS, LES EXPRESSIONS FACIALES, LE CONTACT VISUEL ET LE TOUCHER. L’APPARENCE D’ERICA EST FAITE EN CG CONÇU POUR AVOIR LES CARACTÉRISTIQUES QUE LES BEAUX VISAGES ONT. LA VOIX EST GÉNÉRÉE PAR LA TECHNOLOGIE TEXTE-PAROLE DE LA PLUS HAUTE QUALITÉ. LES ACTIONNEURS PNEUMATIQUES DÉPLACENT SON CORPS DOUCEMENT AVEC UN PETIT BRUIT SEULEMENT. L’OBJECTIF DE L’ÉTUDE EST DE CRÉER DES ANDRODES CONVERSATIONNELS AUTONOMES QUI PEUVENT INTERAGIR NATURELLEMENT AVEC LES GENS ET S’IMPLIQUER SOCIALEMENT DANS LA VIE QUOTIDIENNE.

Fleuryfontaine

Contraindre
Nous sommes tous et toutes prisonniers et prisonnières d’une nationalité, d’une condition sociale, d’un genre, d’une couleur de peau, auxquels la police et la répression d’État nous force à nous résigner. Ce film raconte comment souffrent les corps, sous les coups, la contrainte et l’humiliation. Le personnage de ce film parle de la répression policière en France, la place qu’il tient dans la société et ses efforts pour y échapper. Ses mouvements sont ceux de danseuses captées numériquement et réinterprétant des scènes d’agressions policières. Mis en regard avec la notion militaire de “théâtre d’opération”, et sans jamais que les agresseurs n’apparaissent à l’écran, cet ensemble mouvant édifie un portrait aux visages multiples, dont la souffrance est la somme de toutes les violences perpétrées par l’état français et sa police.

Isabelle Wenzel

ИЗАБЕЛЛЬ УЭНЗЕЛЬ
Comme un air de mauvaise journée, Isabelle Wenzel livre sa version très personnelle (et plutôt pessimiste) du travail au bureau. La question du rapport entre l’espace et le corps humain, les secrétaires sans visages, sans dessous dessus, mais élégantes dans leurs équilibres, joliment géométriques dans ces positions impossibles.

ISAAC CORDAL

Айзек Кордел
이삭 코달

Le belge Isaac Cordal est un artiste aux multiples facettes. Dans son projet « Bleak » il crée des sculptures en silhouette avec de petites passoires qu’il expose à la lumière pour faire apparaitre des portraits. Isaac Cordal est originaire d’espgane, il vit et travail à Bruxelles. Son dernier projet « Bleak » fait apparaitre sur le sol londonien de magnifiques visages en ombre avec la lumière des lampadaires sur des petites passoires à thé sculptées méticuleusement.