Marco Barotti

PALOURDES
Dans la nature, les palourdes sont des détecteurs de polluants ; ils servent de minuscules systèmes de filtration. Clams est une collection de sculptures sonores cinétiques qui convertissent les données des capteurs de qualité de l’eau en sons et en mouvements. Chaque « palourde » est fabriquée à partir de déchets plastiques recyclés et contient un haut-parleur. Le paysage sonore microtonal en constante évolution confère à chaque coque une action d’ouverture et de fermeture subtile et réaliste. Les lectures en temps réel d’un capteur de pureté de l’eau standard placé dans la rivière, le lac ou la mer des villes où l’œuvre d’art est présentée, constituent la base de la musique, qui est générée par un processus en constante évolution basé sur les niveaux de qualité de l’eau sur temps. Les palourdes invitent le public à établir des liens entre l’art médiatique, la sonification des données et la durabilité environnementale.

MARCO BAROTTI

MOSS
Depuis le début de la pandémie, la pollution de l’air a diminué dans de nombreuses régions du monde. Nous assistons à un moment sans précédent en termes de réduction des émissions industrielles et de l’empreinte carbone. Moss est une sculpture sonore cinétique alimentée par des données sur la qualité de l’air générées par l’indice mondial de la qualité de l’air. La sculpture vivante est conçue pour analyser l’air de nos villes et réinterpréter les données avec des modes de respiration et des paysages sonores en évolution. De Berlin à Bombay, Moscou et Pékin. Le public peut expérimenter en temps réel la qualité de l’air du monde transformée en une installation sonore cinétique. Le projet contribue à la recherche mondiale et incite les citoyens à participer au débat sur la qualité de l’air et la démocratie sur terre. Moss vise à créer un engagement civil en apprenant de la sagesse de la nature et du service de la technologie.

Cy Keener

Agulhas Drifter
Agulhas Drifter est un nouveau projet d’art médiatique passionnant qui présente les conditions des vagues en haute mer aux visiteurs de la galerie. En juin 2018, Sai Keener a lancé une bouée en verre soufflé personnalisée le long de la rivière Agulhas au large de Durban, en Afrique du Sud, et a créé un système lumineux et sonore immersif qui répond aux formes d’onde des satellites en temps quasi réel. La bouée enregistre le tangage, le roulis et l’accélération verticale des vagues, enregistre la température de surface de la mer et surveille les courants. Ces données sont transmises par satellite toutes les huit heures. L’installation de la galerie utilise les dernières données de mouvement des vagues en utilisant une sculpture cinétique pour projeter une ligne d’horizon changeante de lumière laser à travers la salle de la galerie afin de visualiser les conditions océaniques actuelles.

NONOTAK

ZERO POINT TWO V2
NONOTAK est un projet de studio créatif fondé par l’ancienne artiste visuelle Noemi Schipfer et l’ancien architecte-musicien Takami Nakamoto qui a été conçu fin 2011. NONOTAK travaille avec des installations lumineuses et sonores et des pièces de performance pour créer des environnements éthérés, immersifs et oniriques qui sont construits pour envelopper , défie et stupéfie le spectateur en capitalisant sur l’approche de Nakamoto à l’espace, la lumière et le son et l’expérience de Schipfer avec des dessins visuels et géométriques cinétiques. Il en résulte un duo qui crée des pièces qui associent lumière, son et espace afin d’offrir au public une expérience visuelle et sensible unique.

LEE YONG BAEK

Soldat Ange
Lee est surtout connu pour ses œuvres d’installation à une seule chaîne vidéo, mais présente en fait un plus large éventail d’œuvres, notamment des sculptures, des arts cinetiques,des peintures et des performances. Ses pièces couvrent des thèmes tels que la religion, la style=”color: #333399;”>politique et la philosophie.

Projet EVA

The Object of the Internet
L’Objet de l’Internet est une installation jouant le rôle d’un mausolée destiné à la Fin du web, Grâce à des procédés optiques et cinétiques placés dans une boîte fermée où le visiteur insère sa tête, le visage humain est décomposé en une multitudes de fragments. Les visiteurs deviennent les sujets d’une fiction dystopique post-humaine où, sur les réseaux sociaux, ne demeureraient sous la forme d’une résonance que les traces de quelques égo-portraits encore artificiellement animés. Ces derniers, condamnés au statut de solipsismes stériles, s’agiteraient dans le vide sidéral de la fin d’Internet.

JOACHIM SAUTER, ART+COM AND ÓLAFUR ARNALDS

Symphonie Cinétique

The exhibition project focuses mainly on the cor­relation and inter­action of three elements: reflection, sound and movement. Symphonie Cinétique narratively inter­relates the three elements, and brings out their inherent, almost mystic harmony. The result of this process is an artistic synthesis, a unique spatial experience. At the premiere, Arnalds performed the Symphonie Cinétique live on piano and tablet. This fascinating interplay between music, light and movement served as a prelude to the exhibition.

JOSEF SVOBODA

جوزيف سفوبودا
ЙОЗЕФА СВОБОДЫ
la traviata de verdi (Scenografia)
La technologie et la scénographie
Svoboda utilise les techniques de pointe en éclairage, en projection d’image et en mécanique de scène (scène cinétique) afin de s’affranchir des contraintes du lieu théâtral. La scène est pour Svoboda un instrument et un espace magique, lieu d’action de forces dramatiques, réelles, et non pas un espace illusionniste. La scénographie est une des disciplines de l’art théâtral, une composante de la mise en scène et un élément essentiel de la représentation. Elle doit donc d’être dynamique et se transformer dans le temps pour épouser l’action dramatique. La scénographie a un langage propre en tant que discipline à part entière. Svoboda apporte une contribution importante à ce langage par son travail sur la lumière et l’espace.
Lumière, matière et espace
Svoboda dit percevoir la lumière physiquement, et non pas simplement visuellement ; il trouve en elle l’inspiration pour son travail. Tout en reconnaissant son statut ” immatériel “, il la considère comme l’élément fondamental de la scénographie et la traite comme un matériau. D’abord formé en menuiserie, Svoboda affectionne particulièrement les matières brutes, notamment le bois. L’architecture représente pour lui, et ce dès son jeune âge, la somme des connaissances humaines. Formé en architecture d’intérieur, il s’intéresse à l’organisation de l’espace, à la rencontre scénique de l’architecture et du décor. Il privilégie les formes simples : la sphère, le cube et l’escalier. Svoboda croit que ” la mise en scène à l’italienne, bien qu’elle ne corresponde plus aux exigences des méthodes scénographiques actuelles, reste toujours la meilleure “.

Philipp Artus

FLORA
L’animation dans FLORA est générée par des ondes sinusoïdales superposées qui traversent une chaîne de lignes. Ce principe d’onde apparaît souvent dans la nature lorsque l’énergie est transmise à travers un milieu comme l’eau, l’air ou simplement une corde. Elle peut également être observée dans la locomotion des animaux et des êtres humains, dans laquelle l’énergie cinétique est transmise successivement par les articulations.
L’algorithme FLORA de est basé sur la découverte qu’un simple système de lignes rotatives peut créer des variations infinies de formes abstraites – allant des lignes courbes harmonieuses aux motifs énervés et chaotiques. L’esthétique qui en résulte associe une précision de calcul à un aspect ludique organique et a tendance à déclencher diverses associations dans l’esprit du spectateur.

FILE FESTIVAL

gif

REJANE CANTONI & LEONARDO CRESCENTI

Túnel
«Tunnel» est une sculpture cinétique, immersive et interactive, composée de 92 portiques qui se désordonnent en fonction de la position et de la masse corporelle de l’interacteur. De nombreux utilisateurs peuvent simultanément entrer et interagir avec la machine. Les interacteurs agissent sur la machine par leur position et leur poids. Un exemple d’interaction est: vous entrez dans le «Tunnel» et vous vous tenez près de l’un des murs latéraux. Dans ce cas, la position relative et la force gravitationnelle de votre corps provoquent des variations de hauteur du sol. Le sol s’incline jusqu’à 5 °, les portiques associés tournent progressivement dans la direction et l’angle correspondants, ce qui propage des mouvements ondulatoires dans toute l’installation. Pour l’observateur extérieur, le mouvement interne ou votre déplacement par rapport à l’installation produit des effets optiques cinétiques.

VICTORINE MÜLLER

维克托里娜米勒
État cinétique

NICOLAS SCHÖFFER

ニコラ·シェフェール

Cet intérêt pour le dynamisme artistique a été initié par les cubo-futuristes puis intensifié et solidifié par les artistes constructivistes, tels que Naum Gabo, Anton Pevsner, Laszlo Moholy-Nagy et Ludwig Hirschfeld-Mack, soucieux d’ouvrir les trois statiques. -Forme sculpturale dimensionnelle à une quatrième dimension du temps et du mouvement. Et c’était aussi l’intention de Schöffer. En 1948, il a commencé à explorer la spatio-dynamique, plus tard en 1957 la luminodynamique (en intégrant la lumière, la musique, le film), et depuis 1959 l’élément du temps aboutissant aux travaux cinétiques (chronodynamique). Schöffer cependant, venant bien après, a bénéficié des théories cybernétiques (théories des systèmes de rétroaction principalement basées sur les idées de Norbert Wiener) en ce qu’elles lui suggéraient des processus artistiques en termes d’organisation du système qui le manifestait (par exemple, la causalité circulaire de boucles de rétroaction). Pour Schöffer, cela a permis à la cybernétique d’élucider des relations artistiques complexes à partir de l’œuvre elle-même.

ROGER VILDER

Pulsation (Cinétique Works)