Iannis Xenakis

ЯНИС КСЕНАКИС
ヤニス·クセナキス
Stratégie
per due Orchestre e due Direttori

Iannis Xenakis est né en 1922 (ou 1921), à Braïla (Roumanie), au sein d’une famille grecque. Il passe sa jeunesse à Athènes, où il achève des études d’ingénieur civil et s’engage d’abord contre l’occupation allemande, puis contre l’occupation britannique (guerre civile). En 1947, après une terrible blessure et une période de clandestinité, il fuit la Grèce et s’installe en France, où il travaille pendant douze ans avec Le Corbusier, en tant qu’ingénieur, puis en tant qu’architecte (Couvent de la Tourette, Pavillon Philips de l’Expo universelle de Bruxelles de 1958 – où fut donné le Poème électronique de Varèse – célèbre pour ses paraboloïdes hyperboliques). En musique, il suit l’enseignement d’Olivier Messiaen et, dans un premier temps, emprunte une voie bartókienne qui tente de combiner le ressourcement dans la musique populaire avec les conquêtes de l’avant-garde (les Anastenaria, 1953). Puis, il décide de rompre avec cette voie et d’emprunter le chemin de l’« abstraction » qui combine deux éléments : d’une part, des références à la physique et aux mathématiques ; d’autre part, un art de la plastique sonore.

Samuel Mathieu

Guerre

A struggle that seems to be of particular relevance today. A metaphorical title, poetry of the line and of colour, that highlights the challenge that each of the parties represents. A kind of symbolic correspondence that flirts with our world, with our history, our human condition. War opens up perspectives of matter, a struggle both real and poetic that blends lines and directions, inscribing the trace, the hue, in the flesh of the dancing body but also in a seductive paradox between line and colour.