LAWRENCE MALSTAF

Nemo Observatorium
File Festival

Si on pouvait décrire Nemo Observatorium, on en parlerait comme d’une pièce, une chambre plutôt, qui n’aurait la possibilité d’être visitée que par une ou deux personnes maximum. Dans Nemo Observatorium, le visiteur se place au centre d’un cylindre transparent et appuie sur un bouton. Ce bouton déclenche alors un tourbillon qui fait voltiger à très haute vitesse des petites bulles de polystyrène qui se déplacent trop rapidement pour être suivies par l’œil humain. La personne située à l’intérieur décide de la durée de la tornade ( tornado ). La tornade fonctionne à partir de 5 gros ventilateurs. Un situé en dessous du spectateur et 4 autres autour du cylindre.

RICCARDO BLUMER

Mur
Riccardo Blumer Atelier a travaillé avec une équipe d’étudiants pour créer cette machine exposée à la Biennale d’architecture de Venise, qui est programmée pour construire et réparer un mur à bulles de 11 mètres de long. L’installation robotique, appelée Wall, est conçue pour mettre en évidence les limites des limites physiques. Il est programmé pour remplir un seul objectif: maintenir une structure complète en forme de mur composée de onze segments en forme de bulles aussi longtemps que possible.

KOHEI NAWA

Biomatrix
«Biomatrix» est une installation d’extrémités scycles de bulles de cellules éruptives émergeant à la surface de l’huile de silicone liquide. Cette circulation du liquide coloré évoque le comportement du magma ou du sang et, en raison de la viscosité élevée de l’huile de silicium, illustre le mouvement du matériau à une vitesse faussement plus lente que l’attente du spectateur. La piscine à commande électrique devient une interface qui amplifie l’impact visuel et produit à l’infini des motifs cellulaires. Une formation de grille ordonnée apparaît comme une matrice numérique, tandis qu’une observation plus approfondie révèle des irrégularités telles qu’une effervescence sporadique et simultanée et des sons plosifs brisant la tension superficielle.

SAÂDANE AFIF

Tête de mort
Tête de mort pourrait être une scène de concert, qui attend son performeur, la scénographie d’un spectacle, d’une comédie musicale, le scénario symbolique d’un rêve. Les grosses bulles métalliques, connotant l’éphémère (de la vie, de la fête) et l’étrangeté (du rêve ou de la fiction), attirent l’œil comme un appât, un miroir aux alouettes.
Le pavement géométrique du plafond contient lanamorphose à l’envers, dont le motif « tête de mort » ne se révèle au regardeur que dans le reflet des boules miroir, selon un certain point de vue.

ANTTI LOVAG

Palais Bulles

Bulles was commissioned by a wealthy French businessman, a great admirer of the Hungarian architect. In this first time, the “bubbles house” was used as a beach house, a family holiday in front of the blue of the Mediterranean. The second owner of Palais Bulles was the famous French fashion designer Pierre Cardin. From 1991, Cardin spent his holidays there and organized extraordinary parties.  Palais Bulles represented, for the fashion designer, the female body. Everything, he said, from floor to ceiling, from external to internal space, has spherical shapes. The entire space is invaded by the sensuality of round shapes.

video