NUMEN/FOR USE

Tube Innsbruck
Le collectif d’artistes Numen/For Use, dont nous avions déjà parlé avec leur structure organique gigantesque installée dans le Palais de Tokyo, viennent de réaliser une nouvelle installation monumentale et immersive dans la galerie autrichienne Architektur Forum. Cette immense structure en corde baptisée simplement Tube propose aux visiteurs de déambuler à travers les tunnels tortueux de l’installation, découvrant l’architecture des lieux sous différents angles et perspectives tout en flottant à plusieurs mètres au dessus du sol…

CHANG FUNJU & HAN CHENGYEH

Jungle du Vide
Bai Ailin_VOID JUNGLE est une performance audiovisuelle numérique qui se déroule dans une installation d’éclairage immersive. Les faisceaux lumineux entraînés par le son sont combinés dans une variété de structures lumineuses géométriques grâce à des calculs de programme, combinant le champ sonore numérique et des chants chuchotés écrits par le créateur de musique électronique Han Chengye, donnant au public l’impression d’entrer dans un monde froid et sans fin mais plein. de tension émotionnelle.

Joanie Lemercier and James Ginzburg

Nimbes
L’artiste Joanie Lemercier, spécialiste des arts audiovisuels, a INSTALLÉ au SAT de Montréal (Society for Arts and Technology), des oeuvres visuelles et auditives immersives qui surplombent et entourent les spectateurs à 360°. Pour réaliser celles-ci, il a utilisé la technologie numérique, des lasers et appareils de projection. L’exposition « Nimbes » dure une quinzaine de minutes, et guide le spectateur à travers un univers virtuel parsemé de constellations, de paysages naturels et d’immeubles qui s’effondrent. C’est le fruit d’un travail considérable, qui mêle savamment photographies et images de synthèse.

David Spriggs

Vision II
David Spriggs’ Vision artwork series have a distinct focus on the senses. Accentuated by an affinity between its subject matter and the fragmentary nature of the medium, there is a tension created between form and emptiness. Appearing both as an implosion and as an explosion depending on the one’s perception, the viewer has the sense that he/she is observing a form in becoming, yet at the same time breaking down. The immersive experience created by Vision provides the audience with the impression that they are in the midst of witnessing an event, something of monumental proportions akin to the Big Bang. In changing viewpoints by navigating around the work, Vision is continually altered, breaking down at the sides so that the viewer can only see the edge planes of multiple sheets, begging the question: Is there in fact a form, or just individual images?

Philippe Parreno

ФИЛИПП ПАРРЕНО
فيليب بارينو
菲利普·帕雷诺
H {N)Y P N(Y} OSIS
H {N)Y P N(Y} OSIS includes a vast collection of sculptural lighting that suspends from the cavernous ceiling. glowing white shapes informed by the design of movie marquees hang above visitors in bundles and as single geometries, casting dynamic patterns on the ground. as a participant walks through the site, they meet video installations, projections, pianos, chairs, speakers and sounds, all which have been carefully orchestrated to produce an immersive, sensory, and constantly-unfolding creative environment.

REJANE CANTONI & LEONARDO CRESCENTI

Tunnel
File Festival
“Tunnel” is a kinetic, immersive and interactive sculpture, composed of 92 porticos that become disordered in function of the position and body mass of the interactor. Numerous users can simultaneously enter and interact with the machine. Interactors agency the machine via their position and weight. An example of interaction is: you go into the “Tunnel” and stand by one of the side walls. In this case, the relative position and the gravitational force of your body provoke variations of floor height. The floor inclines up to 5º, the associated porticos progressively rotate in the corresponding direction and angle, and this propagates ondulatory movements throughout the entire installation. For the outside observer, the internal movement or your displacement in relation to the installation produces kinetic optic effects.

Kurt Hentschlager

ZEE

Expérience immersive forte alliant approche méditative et implication physique, Zee s’inscrit dans le travail sur la représentation humaine et ses ressorts psychologiques poursuivi par Kurt Hentschläger. Une expérience qui se suit comme un véritable fil d’Ariane.Savez-vous vraiment ce que signifie faire l’expérience physique d’une œuvre numérique immersive ? Ceux qui ont eu la chance d’expérimenter le Feed de Kurt Hentschläger, plongée radicale au cœur d’une matière instable de brouillard artificiel dense, de lumières stroboscopiques et de fréquences sonores électroniques pulsatives répondront sans doute par l’affirmative. Pour les autres, l’épreuve de rattrapage ultime aura pour nom Zee, pièce rare et prolongement de Feed, présentée au Centquatre parisien dans le cadre de l’exposition Trouble Makers, fil rouge de Némo, le festival arts numériques d’Arcadi Île-de-France. Ancienne moitié du duo de défricheurs numériques extrêmes Granular Synthesis, Kurt Hentschläger cultive le goût des environnements déstabilisants et trouve dans Zee le dispositif déambulatoire idoine pour nous prêter au jeu. « Zee fait partie de la même série de travaux que Feed, mais en format installation », explique l’artiste autrichien basé à Chicago. « Zee fonctionne en mode huis clos, dans un espace totalement fermé. Dès que l’on entre, le brouillard est déjà là. Il remplit l’espace dans lequel vous êtes invitez à vous déplacer. Par rapport à Feed, où le public reste assis à un endroit précis, il y a donc davantage de flexibilité dans l’expérimentation du dispositif. Cette idée de déambulation dans l’espace induit un climat différent. C’est peut-être encore plus intimidant pour certains mais pour moi cela donne à Zee une connotation plus méditative. »Procéder à l’expérience nécessite véritablement de se prendre en main.