NeSpoon

public art
Situé entre l’art de la rue, la poterie, la peinture, la sculpture et les bijoux, NeSpoon est un artiste de rue polonais. En mission pour broder le monde, elle enrichit l’art urbain déjà diversifié avec sa propre marque unique d’art de dentelle. En utilisant des motifs de napperons complexes, l’artiste embellit des espaces abandonnés et sans ornements dans des jungles urbaines improbables, les transformant en de superbes œuvres d’art.

MARIA HSU

TranStructures
TranStructures Big cities are unceasingly in motion: growth, decay, changes. São Paulo is the source of my look and thoughts on metropolis. Recompose, redo continuously, from the probable to the improbable, allow us to try infinite possibilities that can lead us from sublime to disaster. Billions of hyperexpressions are induced always at random. The mechanisms that regulate the normal, the pre-established, rupture allowing the appearance of the possible others.

FERRUCCIO LAVIANI

Good vibrations storage
“Good Vibrations“, une incroyable création de l’architecte / designer Ferruccio Laviani, inspirée par le phénomène du “Glitch Art”, utilisant les bugs informatiques et vidéo comme source de création. Une rencontre assez improbable entre design et glitch donnant naissance à une commode en bois au style classique, complètement déformée comme sous l’effet de bugs d’affichage… Simplement superbe.

RUUD VAN EMPEL

루드 반 엠펠
РУУД ВАН ЭМПЕЛЬ

Créateur d’atmosphères fraîches et verdoyantes, Ruud Van Empel marie avec subtilité les sujets de ses photographies avec les espaces dans lesquels il les plonge. Nées d’un véritable processus créatif alliant collage, prise de vue et retouche photographique, les œuvres de cet artiste hollandais incitent le spectateur à s’abandonner et à contempler les traces d’un voyage improbable dans les pays les plus lointains.

NINO CAIS

El trabajo de Nino nos invita a reconsiderar los objetos que nos rodean, prestándoles atención desde una perspectiva diferente. Sin embargo, como es improbable que muchos artistas contemporáneos, Nino no subvierte los objetos encontrados para hacer un comentario sobre el arte en sí, cuestionando qué es y qué no es arte, ni pretende hacer una crítica a la sociedad de consumo.