Ping Lim

Reimagine Social Distancing: Interactive Art for Post Pandemic Cities
Un jour dans la vie des grandes villes, des millions d’étrangers passent à quelques centimètres les uns des autres – dans les stations de métro, les trottoirs, dans les rues publiques. Nous sommes un réseau d’étrangers se déplaçant si près que cela devient parfois une expérience déshumanisée. Dans ces instants fugaces passés dans des espaces interstitiels, nous nous trouvons détachés de l’état présent où nous sommes parmi l’essaim humain. Cette installation explore comment les villes surpeuplées influencent notre sens de l’espace personnel, à travers un environnement interactif en temps réel qui suit nos données spatiales. Il examine comment nos barrières mentales sont fluides, adaptables et finalement destinées à être brisées, de sorte que notre sens de l’espace est élargi grâce à l’interaction avec les autres.

Howeler and Yoon Architecture

Swing Time

SWING TIME est un espace de jeux interactif composé de 20 balançoires en forme d’anneau lumineux. L’installation active un parc temporaire entre le Boston Convention and Exhibition Center et D Street pour créer un espace public expérimental. Fabrication sur mesure à partir de polypropylène soudé, les balançoires sont conçus en trois tailles différentes de sorte que les spectateurs peuvent participer, le but de l’exercice, est de jouer avec SWING TIME à titre individuel ou en groupe.L’éclairage LED au sein de la balançoire est contrôlé par un micro-contrôleur personnalisé, signalisant le niveau d’activité de la balançoire. Un accéléromètre interne mesure les forces d’accélération de l’oscillation. Lorsque les forces sont statiques et les fluctuations ne sont pas utilisés, ils émettent une lumière douce, blanche qui éclaire la zone. Lorsque les balançoires sont en mouvement, le micro-contrôleur allume la lumière du blanc au violet, en créant un effet lumineux coloré.

J. MAYER H.

于爾根·邁爾
يورغن ماير
위르겐 마이어
יורגן מאייר
ユルゲン・マイヤー
Юрген Майер
RAPPORT Structures spatiales expérimentales
MAYER H. Architects travaille sur les interfaces entre l’architecture, la conception de la communication et les nouvelles technologies. L’utilisation de médias interactifs et de matériaux réactifs joue un rôle central dans la production de l’espace. En équipes coopératives, des installations au design urbain en passant par les concours internationaux, une recherche spatiale multidisciplinaire sur la relation entre le corps, la nature et la technologie est développée et mise en œuvre