Iannis Xenakis

ЯНИС КСЕНАКИС
ヤニス·クセナキス
Stratégie
per due Orchestre e due Direttori

Iannis Xenakis est né en 1922 (ou 1921), à Braïla (Roumanie), au sein d’une famille grecque. Il passe sa jeunesse à Athènes, où il achève des études d’ingénieur civil et s’engage d’abord contre l’occupation allemande, puis contre l’occupation britannique (guerre civile). En 1947, après une terrible blessure et une période de clandestinité, il fuit la Grèce et s’installe en France, où il travaille pendant douze ans avec Le Corbusier, en tant qu’ingénieur, puis en tant qu’architecte (Couvent de la Tourette, Pavillon Philips de l’Expo universelle de Bruxelles de 1958 – où fut donné le Poème électronique de Varèse – célèbre pour ses paraboloïdes hyperboliques). En musique, il suit l’enseignement d’Olivier Messiaen et, dans un premier temps, emprunte une voie bartókienne qui tente de combiner le ressourcement dans la musique populaire avec les conquêtes de l’avant-garde (les Anastenaria, 1953). Puis, il décide de rompre avec cette voie et d’emprunter le chemin de l’« abstraction » qui combine deux éléments : d’une part, des références à la physique et aux mathématiques ; d’autre part, un art de la plastique sonore.

Thom Kubli

Brazil Now
BRAZIL NOW is a composition that addresses increasing militarization and surveillance within urban areas. Its geographical and acoustic reference is São Paulo, the largest megacity in Latin America. The piece is based on field recordings that capture the symptoms of a Latin American variant of turbo-capitalism with its distinctive acoustic features. Eruptive public demonstrations on the streets are often accompanied by loud, carnivalesque elements. These are controlled by a militarized infrastructure, openly demonstrating a readiness to deploy violence. The sonic documents are analyzed by machine learning algorithms searching for acoustic memes, textures, and rhythms that could be symptomatic for predominant social forces. The algorithmic results are then used as a base for a score and its interpretation through a musical ensemble. The piece drafts a phantasmatic auditory landscape built on the algorithmic evaluation of urban conflict zones.