joel shapiro

JOEL SHAPIRO

source: pacegallery

Joel Shapiro (born 1941, New York City) is an artist of international prominence. He has executed more than thirty commissions and publicly sited sculptures in major Asian, European and North American cities and has been the subject of more than 160 solo exhibitions and retrospectives internationally. In his recent investigations of the expressive possibility of form and color in space, the artist suspends painted wooden elements from the ceiling, wall, and floor, exploring the projection of thought into space without the constraint of architecture. In 2011, the artist energized the monumental forty-three foot-tall gallery at the Museum Ludwig in Cologne, Germany with fifteen vibrantly painted wooden elements.
.
.
.
.
.
.
.
source: mam-st-etiennefr

Joel Shapiro est né à New York en 1941 où il vit et travaille. L’exposition du Musée d’art moderne présente un ensemble d’œuvres récentes. Dans la salle centrale, deux sculptures, de grandes dimensions, en bronze (“Sans titre”, 2002 – 2007 et “Sans titre”, 2002 – 2004) paraissent en équilibre ou en chute. L’une semble continuer à “se déployer” dans l’espace qui l’environne. La salle attenante, quant à elle, accueille une série de petites constructions architecturales (“Sans titre”, 2013). Joel Shapiro joue sur le poids, la densité et l’équilibre des matériaux. Ses sculptures peuvent être posées au sol, suspendues au plafond ou en appui entre les murs… La relation de l’œuvre à l’espace est pour lui essentielle. Ses formes géométriques assemblées ressemblent à des silhouettes en mouvement et les formes architecturales évoquent des maisons.

Les sculptures de Joel Shapiro ne sont ni figuratives ni abstraites. Elles sont en effet motivées par des formes géométriques articulées qui deviennent, comme lui-même le dit, “a manifestation du corps”. Elles produisent sur le spectateur un effet notable : selon son propre regard, il peut reconnaître dans telle ou telle forme sculpturale la représentation d’une chose précise, concrète, référentielle. Joel Shapiro l’exprime ainsi : “mes sculptures ne revendiquent pas autre chose que leur statut d’objet occupant l’espace.” Elles posent ces questions : l’espace existe-t-il et comment le saisir ?

En 1973, lorsque Joel Shapiro pose au sol sa première maison composée de pièces de bois, il se demande :
“Cela peut-il être une sculpture ?”,
“Est-ce un pentagone ou une maison ?”

Les pièces ici brûlées, fragiles et malléables portent des traces de leur fabrication. Il y a de la tenue et de l’effondrement à la fois, de la construction et de la destruction, comme une représentation qui serait en mutation perpétuelle. Les modifications, les passages produits peuvent provoquer en retour une émotion, voire quelque chose d’angoissant, notamment dans la mise en abîme d’une représentation familière (la maison).

Joel Shapiro expose pour la première fois en 1969, dans l’exposition collective “Anti-illusion : Procedure / Material” au Whitney Museum of American Art à New York. Les années 1960 aux États-Unis sont marquées par l’art minimal. Shapiro en est proche par certains aspects. Comme certains artistes minimalistes (Carl Andre par exemple), il utilise du bois ou du bronze et supprime le socle dans ses premières œuvres car, comme le cadre, il sépare l’art de son environnement.

Impressionné par les œuvres de Robert Morris, Shapiro se situe comme lui dans une prise de distance avec l’art minimal. En effet, Morris se détache, dès 1968, des formes modulaires et de l’aspect sériel des œuvres minimales.

À l’inverse, il défend le rôle du processus créatif qui permet de laisser naître, sans idée préconçue, des formes qui sont chaque fois différentes.

Se démarquant des œuvres minimales lisses, régulières, au fini industriel, Shapiro réalise de petites sculptures (“Maisons”), de façon artisanale, en laissant visibles les traces de son travail. Dans l’art minimal, le spectateur est renvoyé aux éléments de base de l’œuvre (forme, matière), en toute neutralité. Pour Shapiro, l’œuvre doit au contraire emmener le spectateur dans un espace qui devient différent.
.
.
.
.
.
.
.
source: art-inde

Joel Shapiros Arbeiten scheinen sich im Raum zu bewegen – kaum sichtbar an dünnen Fäden zwischen Decke und Boden verspannt verwandeln sie den Ausstellungsraum damit selbst zu einer ebenso immensen wie luftigen Skulptur. Mit jedem Schritt ändert sich das Bild, verändern sich Grenzen, Dimensionen oder Farben. Shapiro spielt mit der Wahrnehmung und Konstruktion des Raums, ohne dass seine Arbeiten nur mit diesem einen verbunden sind. Bei aller Verbundenheit mit modernistischer und minimalistischer Traditionen schafft er überraschende (Werk)Konstellationen und völlig neue Raumerfahrungen. Ebenso wie im Umgang mit Materialien geht es auch bei der Beziehung zum Ort immer wieder um Transformation, um die Umwandlung und Auflösung vermeintlich feststehender Zuschreibungen. Obwohl auf basale geometrische Formen reduziert und aus bemaltem Holz geschaffen, entwickeln die Werke der Ausstellung eine beinahe fließende Leichtigkeit und raumauflösende Bewegung.

Shapiros Konzept erinnert an die frühen russischen Konstruktivisten, die der Raumerfahrung oberste Priorität in ihrer Kunstproduktion gegeben haben. Konstruktion, Dynamik und ihre Wechselwirkung waren Schlüsselbegriffe für ihre oft raumgreifenden Werke. Doch auch wenn Shapiro mit diesem formalen Erbe spielt, geht er doch leichtfüßig über es hinaus, befreit es von utopistischer Aufladung und lässt Material und Form ihren Raum.
Joel Shapiro wurde 1941 in New York geboren und studierte von 1964 bis 69 Bildende Kunst an der New York University. Er vertrat die Vereinigten Staaten 1976 auf der 37. und 1980 auf der 39. Biennale von Venedig. Seine Arbeiten waren auf der documenta 6 und der documenta 7 zu sehen. Shapiro lebt und arbeitet in New York.
.
.
.
.
.
.
.
source: gabarronorgdnnmax

Joel Shapiro nació en Nueva York en 1941. Estudio Bellas Artes en la New York University (NYU) donde también obtuvo su Master en Arte. Fue nombrado miembro la Academia Americana de Artes y Letras en 1998, y fue condecorado con la Orden Chevalier de las Artes y las Letras por el Ministro de Cultura Francés en 2005. Desde su primera exposición en 1970, su trabajo ha sido el objeto de muchas exposiciones individuales así como retrospectivas, destacando la de Whitechapel Art Gallery (1980); El Whitney Museum (1982); el Stedelijk Museum, Amsterdam (1985); el Walker Art Center, Minneapolis (junto con el Nelson-Atkins Museum, Kansas City, 1995-6); el Iris and B. Gerald Cantor Roof Garden, Metropolitan Museum of Art (2001); y el Museo Ludwig, Colonia (2011).

La obra de Shapiro se encuentra en numerosas colecciones públicas en los EE.UU. y en el extranjero, el Museum of Modern Art, el Whitney Museum y el Metropolitan Museum of Art en New York; la Tate Gallery en Londres; y el Musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou en Paris.

Dentro de la obra de encargo se encuentran el United States Holocaust Memorial Museum en Washington D.C.; la obra, Conjunction, encargo de la Foundation for Art and Preservation in Embassies para la Embajada de Estados Unidos en Ottawa, Canada; y un obra púbica de encargo, Verge, instalada en 23 Savile Row, London. Recientemente ha concluido la instalación de la obra, For Jennifer, encargo del Denver Art Museum, y también será instalada la obra FAPE en el Consulado de EE.UU. de Guangzhou, China en 2013.

En 2010, Mr. Shapiro tuvo exposiciones individuales en The Pace Gallery, Nueva York; Galerie Karsten Greve, Colonia; y The Paula Cooper Gallery organizó una exposición retrospectiva de su escultura desde 1970. Recientemente ha terminado la instalación de las obras para el Museo Ludwig, en Colonia, y la Rice University Art Gallery, Houston, Texas.
Joel Shapiro vive y trabaja en la ciudad de Nueva York.
.
.
.
.
.
.
.
source: arteseanpblogspot

Joel Shapiro (1941-) Nasceu em Nova York, onde vive e trabalha. Graduou-se e obteve o título de Mestre na New York City University. Entre 1965 e 1967, estudou na Peace Corps, Índia. É um dos mais importantes escultores contemporâneos americanos. Participou da Bienal de Veneza e da Documenta de Kassel. Exposições e retrospectivas em grandes museus da Europa e dos Estados Unidos. Para confecção de suas esculturas usa madeira, resina , aço e bronze. Seus trabalhos são geométricos e flutuam entre o figurativo e abstrato. É casado com a artista Ellen Phelan. Representado pela Pace Gallery.
.
.
.
.
.
.
source: culturepeoplecomcn

  乔·夏皮罗自称是现代主义中的传统派,他的作品看似抽象,实则传统。

  出生于纽约的乔·夏皮罗以充满活力的矩形拼接作品而闻名。他制作了30多个受委托创作的作品和公共雕塑,作品遍及亚洲、欧洲和北美主要城市,并在国际上举办过160多次个人展及回顾展。