KORB E ECHOLAB

Gale

source: korblt

We are digital filmmaking and design company, seeking for aesthetic and technical perfection in our work. By producing diverse digital and live action content we help our clients to tell innovative stories, deliver messages and implement powerful ideas.
.
.
.
.
.
.
source: fubiznet

Echolab is a studio specialized in sound design. They have imagined the motion design studio Korb what would the spread of sound on Mars. The result is simply amazing, both for visuals and sounds. To discover in the future.
.
.
.
.
.
.
.
source: stashmediatv

Dublin audio auteur Gavin Little commissions Rimantas Lukavicius and KORB to create the first of three experimental short films “based on the effects of sound.” The striking results of “GALE” have us hankering to see the next two films from 3D pioneers Onur Senturk and Kultnation.
Gavin Little: “It is not known exactly how sound spreads on other planets. ECHOLAB sent a series of audio signals into space which caused a phenomenal feedback from the Red planet (northwestern part of the Aeolis Quadrangle at 5.4˚S, 137.8˚E).”.
.
.
.
.
.
.
.
source: fubiznet

Echolab, un studio spécialisé dans le sound design, a imaginé avec le studio de motion-design Korb ce que donnerait la diffusion du son et l’impact sur la planète Mars. Le résultat est tout simplement hallucinant, aussi bien sur le plan visuel que sonore.
.
.
.
.
.
.
source: 18473195188

Me balader sur Mars ne me fait pas du tout rêver. Vous trouverez peut-être que je manque de Curiosity, mais si les plaines désertiques sont tentantes, je pense préférer les steppes kazakhs au cosmos. Par contre, s’il s’agissait de survoler la planète rouge, j’accepterais de suite. Surtout s’il m’est donné l’occasion d’assister pour de vrai à cette expérience issue de la rencontre du studio de motion-design lituanienne Korb et de Echolab, spécialiste du design sonore.

L’idée de ce projet vient d’une interrogation : comment se propage le son dans l’espace ? Dans l’air, c’est quelque chose comme 1230km/h, mais sans test de la NASA, difficile d’avoir la moindre idée de ce que donne physiquement l’impact d’une onde sonore à la surface d’une planète. Dans cet incroyable GALE, le résultat a beau être virtuel, il n’en reste pas moins tout à fait impressionnant, on pourrait se croire au fond d’une tasse de thé lorsque le nuage de lait vient se dissoudre dans l’eau trouble. L’ocre martienne forme un nuage immense répondant à l’impact oppressant des vagues de son émises par Echolab. Il règne dans cette courte vidéo une atmosphère d’essai nucléaire et on se mettrait presque à redouter les prochaines expérimentations spatiales.