Olivier Ratsi

Plane

Olivier Ratsi  Plane

source: ratsi
Lives and works in Paris.
Olivier Ratsi is a French visual artist whose work is mainly based upon representations of space’s perception and the experience of reality.
He has developed a creative process based on the deconstruction of space and time. Deconstruction or fragmentation act mainly as an emotion trigger, which does not aim at showing what things could be, but more at questioning their references.
Its aim is to generate a break from the meaning of the original items, to propose a new viewing point and provide the public with a new field of experience, a different way of looking at space and time.
Olivier’s work takes shape through different medium: photography, digital painting, video, installation and performance, which allows him to present a creative process each time in different ways.
Olivier Ratsi co-founded Antivj in 2007, a “visual label” specialized in exploring different formats of immersive experiences primarily through the medium of light, including site specific architectural projection installation, temporary and permanent installations, and performance.
.
.
.
.
.
.
.
source: plateformetk
Plane est un projet in situ présenté en avant première à la galerie Plateforme à l’occasion de son annuelle “Vitrine hivernale”.
Dans la galerie, une lumière est projetée sur les murs. Unique médium d’une scénographie mouvante, la lumière dévoile l’architecture du lieu par le biais d’aplats hétérogènes.
Selon un jeu d’agencement entre les différentes parties murales, ces aplats de lumière progressent tour à tour lentement et en synchronisation, sans lien apparent entre eux.
Il suffit alors de se placer sur un point précis situé en dehors de la galerie pour voir se matérialiser un espace plan virtuel de forme rectangulaire.
Basé sur la technique de l’anamorphose, le déploiement de cet espace plan lumineux “flottant” altère la perception spatiale de la galerie.
A cette première illusion d’optique, vient s’ajouter sur la vitrine une mise en abyme de l’espace environnant : le spectateur pourra voir que le rectangle blanc, formé à partir d’aplats hétérogènes des murs de la galerie, n’est autre que le tracé virtuel du reflet des immeubles d’en face…
Intérieur / extérieur, l’espace est totalement décomposé, instaurant, au delà du doute, plusieurs niveaux de lecture sur la nature des objets et la perception que nous en avons.
.
.
.
.
.
.
.
source: ratsi
Travaille et vit à Paris.
Le travail d’Olivier Ratsi pose la réalité objective, le temps, l’espace et la matière comme autant de notions d’information intangibles.
Se basant sur l’expérience de la réalité et de ses représentations ainsi que sur la perception de l’espace, il conçoit des œuvres qui amènent le spectateur à se questionner sur sa propre interprétation du réel.

Durant le processus de création, Olivier Ratsi met en œuvre des dispositifs de déconstruction des repères spatio-temporels en s’appuyant sur la technique de l’anamorphose qu’il développe au cours de ses recherches.

Opérant une cassure dans la réalité objective, ses créations ne se veulent pas tant un déclencheur d’émotions ou un moyen de perturber les sens qu’un catalyseur de points de vues, de références culturelles et psychologiques. Ainsi, le spectateur n’est nullement privé de sa capacité subjective de reconstruction/reconstitution de la réalité et est invité à prendre position afin de vivre l’œuvre en fonction de son propre ressenti.

Son travail a été présenté dans le New York Times Magazine pour lequel il a réalisé un travail de commande, ainsi que dans des festivals d’arts numériques tels qu’Elektra et Mutek au Canada, en Suisse au Mapping Festival, en Corée, à Taiwan, au festival Croisement en Chine, au Mexique, au Brésil, au Japon et en France à Némo, Scopitone, Vidéoformes, et Bains Numériques…

Olivier Ratsi a cofondé ANTIVJ en 2007, un « label visuel » spécialisé dans les projections audiovisuelles, les performances architecturales et les installations lumineuses.