Martin Messier

ECHO CHAMBER
Performance audiovisuelle en plusieurs tableaux, Echo Chamber s’inspire des technologies qui permettent de sonder l’intérieur du corps, telles que les ultrasons et l’acupuncture, générant une composition sonore dans laquelle l’idée de résonance prédomine. En créant une interface modulaire à trois panneaux permettant de multiples manipulations, Messier a défini les limites des possibilités d’exécution d’une chorégraphie son et lumière. Saisissez de longues aiguilles comme s’il s’agissait de notes d’un instrument, perçant une plaque sensible à l’audio qui déclenche des séquences sonores.

Olivier Ratsi – Antivj

Onion Skin
Principalement basé sur l’expérience de la réalité et les représentations de la perception de l’espace, Olivier Ratsi considère la réalité objective, le temps, l’espace et la matière comme des notions d’information intangibles.
Son travail consiste à concevoir des processus de discontinuité avec ces notions afin de pouvoir partager avec le spectateur un autre point de vue.
Par le biais de ce processus, Ratsi crée une cassure dans cette réalité objective, altérant notre perception du réel.
Toutefois cette cassure significative et perturbante est assez modérée afin de ne pas priver le spectateur de sa capacité subjective de reconstruction/reconstitution de la réalité, via son expérience et sa propre culture. Le processus de création basé sur la déconstruction des repères spatio-temporels et les dispositifs utilisant la technique de l’anamorphose, développée au cours de ses recherches, jouent principalement le rôle de déclencheurs d’émotions, qui n’ont pas seulement pour but de montrer ce que peuvent être les choses autrement, mais plutôt de questionner leurs références.

LAWRENCE MALSTAF

Nemo Observatorium
File Festival

Si on pouvait décrire Nemo Observatorium, on en parlerait comme d’une pièce, une chambre plutôt, qui n’aurait la possibilité d’être visitée que par une ou deux personnes maximum. Dans Nemo Observatorium, le visiteur se place au centre d’un cylindre transparent et appuie sur un bouton. Ce bouton déclenche alors un tourbillon qui fait voltiger à très haute vitesse des petites bulles de polystyrène qui se déplacent trop rapidement pour être suivies par l’œil humain. La personne située à l’intérieur décide de la durée de la tornade ( tornado ). La tornade fonctionne à partir de 5 gros ventilateurs. Un situé en dessous du spectateur et 4 autres autour du cylindre.

MARKUS KAYSER

Fritté Solaire
Dans cette expérience, la lumière du soleil et le sable sont utilisés comme énergie brute et matériau pour produire des objets en verre à l’aide d’un processus d’impression 3D, qui combine l’énergie naturelle et le matériau avec une technologie de production de haute technologie. Le frittage solaire vise à soulever des questions sur l’avenir de la fabrication et déclenche des rêves de pleine utilisation du potentiel de production de la ressource énergétique la plus efficace au monde – le soleil. Sans apporter de réponses définitives, cette expérience vise à fournir un point de départ pour une nouvelle réflexion.

NAHO MATSUDA

Tout à chaque fois
La pièce présente un commentaire continu sur l’activité de la ville dans laquelle elle se situe. La «poésie», qui est créée par un algorithme qui sélectionne et réorganise au hasard les données collectées à partir d’un certain nombre de points spécifiques au site, et est publiée sur un site Web. Les Pis tirent la poésie du site Web sur 4G, puis transmettent les adresses de lettres via Ethernet aux arduinos, puis aux moteurs en utilisant le protocole réseau I2C. L’acte de ceci déclenche alors l’algorithme pour générer un nouveau poème.

Philipp Artus

FLORA
L’animation dans FLORA est générée par des ondes sinusoïdales superposées qui traversent une chaîne de lignes. Ce principe d’onde apparaît souvent dans la nature lorsque l’énergie est transmise à travers un milieu comme l’eau, l’air ou simplement une corde. Elle peut également être observée dans la locomotion des animaux et des êtres humains, dans laquelle l’énergie cinétique est transmise successivement par les articulations.
L’algorithme FLORA de est basé sur la découverte qu’un simple système de lignes rotatives peut créer des variations infinies de formes abstraites – allant des lignes courbes harmonieuses aux motifs énervés et chaotiques. L’esthétique qui en résulte associe une précision de calcul à un aspect ludique organique et a tendance à déclencher diverses associations dans l’esprit du spectateur.

FILE FESTIVAL

gif

Scenocosme

Matieres Sensibles
file festival 

Matières sensibles est une série de sculptures réalisées à partir de feuilles de placage de bois très fines et délicates. Ces feuilles de bois possèdent des zones tactiles sonores distinctes qui suivent les veines naturelles du bois. Nos recherches nous ont permis de développer un processus artistique et technique invisible et délicat. Ce travail minutieux nous donne ainsi la possibilité de composer une partition sonore sensible qui se révèle au contact des différents dessins du bois. Nous avons inventé ce procédé de Bio hacking que nous nommons “marqueterie interactive”.Nos sculptures de bois produisent des sons lorsque que les spectateurs les frôlent. Elles frémissent, ronronnent, crissent… émettent des timbres sonores variés. Nous utilisons ici les sons pour stimuler un comportement gestuel et haptique.Ces sculptures de bois proposent une relation intime et sensorielle entre le bois et le corps du spectateur en révélant une mémoire sonore au contact physique de la matière.Depuis plusieurs années, nous inventons des oeuvres interactives qui mettent en scène les éléments naturels et les corps des spectateurs. Dans cette œuvre, nous utilisons le bois comme une surface interactive sensible. En interprétant cette sensorialité nous rappelons que notre environnement est fait non pas de choses inertes, mais vivantes, réactives. L’énergie électrostatique du corps humain est l’élément déclencheur de cette œuvre. Les zones interactives suivent exactement les veines du bois.
.

MARK MCKEAGUE AND YURI SUZUKI

sound-taxi
Le Sound Taxi est équipé d’un microphone qui enregistre le bruit ambiant: le grondement de la circulation, les freins bruyants, les sirènes, les travaux de construction font tous partie du vacarme quotidien de la ville. Un logiciel spécialement conçu et écrit en Max analyse les fréquences de ces bruits et les utilise pour générer une musique unique en temps réel. Le spectre est divisé en 25 bandes de fréquences, comme un égaliseur graphique, ces bandes sont utilisées pour contrôler différents types de sons dans Ableton Live. Par exemple, un faible grondement démarre une ligne de basse ou un fort sifflement déclencherait des salutations, le volume de ce bruit contrôlant le volume de la musique. La musique générée correspond à la dynamique de la rue, les sons changeront et évolueront au fur et à mesure que vous conduisez dans différentes parties de la ville.