Martin Messier

ECHO CHAMBER
Performance audiovisuelle en plusieurs tableaux, Echo Chamber s’inspire des technologies qui permettent de sonder l’intérieur du corps, telles que les ultrasons et l’acupuncture, générant une composition sonore dans laquelle l’idée de résonance prédomine. En créant une interface modulaire à trois panneaux permettant de multiples manipulations, Messier a défini les limites des possibilités d’exécution d’une chorégraphie son et lumière. Saisissez de longues aiguilles comme s’il s’agissait de notes d’un instrument, perçant une plaque sensible à l’audio qui déclenche des séquences sonores.

SHOHEI FUJIMOTO

Compression de densité
Avec Density Compression [2020], Fujimoto tourne son attention vers les comportements fondamentaux de la lumière visible, en se concentrant sur les lignes droites et la réflexion. En représentant la lumière comme un réseau dense de lignes voyageant dans un espace limité, l’artiste rend la lumière comme un objet physique, lui permettant d’explorer et finalement de changer son comportement de base. La pièce est accompagnée d’une partition atmosphérique du compositeur expérimental et affilié de Raster-Noton Kyoka.

GAO BROTHERS

高氏兄弟
אחים גאו
ГАО БРАТЬЯ
Lenin Sculpture
Miss Mao (Trying To Poise Herself At The Top of Lenin’s Head)

Œuvre des frères Gao de Chine, la sculpture de Lénine est une autre pièce dans leur progression de l’art provocateur. Les artistes ont inclus plusieurs éléments qui montrent cette figure controversée sous un nouveau jour pour le monde de l’art. Avec une finition chromée vive, la sculpture en métal est construite à partir de sections horizontales qui ont été délibérément décalées pour constituer cette ressemblance très inspirante du dictateur russe impitoyable Vladimir Lénine. En tant que personne bien connue, la décision des artistes de donner à son visage une finition chromée détourne l’attention de Lénine et du contexte de la sculpture en permettant aux réflexions de mettre en évidence l’environnement immédiat au lieu de Lénine d’une manière convenablement dégradante. Les sections décalées représentent son héritage brisé et destructeur qui a provoqué tant de troubles en Russie. Au sommet se trouve une inclusion très ludique de bébé tenant un bâton d’équilibre au-dessus de la tête saillante de Lénine, comme s’il marchait sur une corde raide de ses idéaux marxistes désastreux et risqués.

VÉRONIQUE BÉLAND

As We Are Blind
As We Are Blind calcule et interprète en temps réel ces données physiologiques sous la forme d’une production musicale et photographique unique. Le spectateur pose la main sur un capteur mesurant son activité électrodermale, une action permettant de dresser sa cartographie émotionnelle. Les valeurs recueillies, qui représentent des variations propres à chaque individu, sont d’abord converties sous la forme d’une image révélant son champ électromagnétique. Puis, ces données physiologiques sont analysées par un programme informatique capable, en suivant des règles de composition préétablies, de les transcoder en partition musicale.

OODA

OPERA HOUSE IN BUSAN
L’opéra Auditorium a un concept de design pionnier et innovant. Il est aussi flexible et efficace qu’élégamment sculpté. La zone centrale peut tourner autour d’elle-même donc, dans le même espace, il est possible d’avoir un Opéra avec toutes ses exigences, mais aussi des concerts plus intimes et une salle de scène centrée permettant d’avoir un public tout autour.

PATRICK SCHUMACHER & ZAHA HADID

как Заха Хадид и Патрик Шумахер
The Vortex Chandelier

Le look du chandelier VorteXX est particulièrement futuriste, et a été décrit comme « une réminiscence de la double hélice avec l’apparence d’une forme fluide infinie, pulsant et luisant en apesanteur ». Cette lampe est fabriquée à partir de 60 moulages individuels et des tous derniers modules de LED permettant de générer de la lumière indirecte dans différentes teintes. Un système de gestion de la lumière imaginé par l’extra-terrestre le designer permet de programmer toutes sortes d’atmosphères lumineuses.

DOROTHEE SMITH

Cellulairement

Cellulairement entend élucider le sentiment de hantise, à travers la figure du spectre, résidu d’identité caractérisé par une visibilité invisible, capable d’une existence désincarnée. Il s’agit pour l’artiste de transformer son propre corps en réceptacle de spectres, par la mise au point d’un dispositif lui permettant d’être ponctuellement hantée par chacun des visiteurs de l’exposition.