Olivier Ratsi – Antivj

Onion Skin
Principalement basé sur l’expérience de la réalité et les représentations de la perception de l’espace, Olivier Ratsi considère la réalité objective, le temps, l’espace et la matière comme des notions d’information intangibles.
Son travail consiste à concevoir des processus de discontinuité avec ces notions afin de pouvoir partager avec le spectateur un autre point de vue.
Par le biais de ce processus, Ratsi crée une cassure dans cette réalité objective, altérant notre perception du réel.
Toutefois cette cassure significative et perturbante est assez modérée afin de ne pas priver le spectateur de sa capacité subjective de reconstruction/reconstitution de la réalité, via son expérience et sa propre culture. Le processus de création basé sur la déconstruction des repères spatio-temporels et les dispositifs utilisant la technique de l’anamorphose, développée au cours de ses recherches, jouent principalement le rôle de déclencheurs d’émotions, qui n’ont pas seulement pour but de montrer ce que peuvent être les choses autrement, mais plutôt de questionner leurs références.

STUDIO THEGREENEYL

Table de Chuchotement
Quatre festivités uniques célébrées par des personnes de cultures distinctes sont rassemblées dans une scène archétypique de la congrégation. Les visiteurs qui s’approchent d’une table ronde remplie de plats vides découvrent que ceux-ci racontent en fait des histoires personnelles sur la signification symbolique de la nourriture et des rituels. Écrites par un écrivain, ces histoires sont basées sur des interviews et des recherches menées pour cette pièce. Le contenu change en fonction des positions des plats et de leur distance par rapport aux autres. Similitudes et particularités des différentes cérémonies culinaires explorées de manière ludique et divertissante. En changeant les constellations de table, les visiteurs révèlent de plus en plus d’histoires et s’intègrent à un spectacle participatif.

François Bayle

Acousmonium

Das Acousmonium ist das Schalldiffusionssystem, das 1974 von Francois Bayle entworfen und ursprünglich von der Groupe de Recherches Musicales im Maison de Radio France verwendet wurde. Es besteht aus 80 Lautsprechern unterschiedlicher Größe und Form und wurde für die Bandwiedergabe entwickelt. Wie Bayle 1993 in einer CD-Hülle schrieb, war es so Eine weitere Utopie, die dem reinen “Zuhören” gewidmet ist … als durchdringbarer “Projektionsbereich”, arrangiert im Hinblick auf das Eintauchen in den Klang, auf die räumliche Polyphonie, die artikuliert und gerichtet ist. Das Verteilen von Kompositionen aus elektroakustischer Musik oder Musique concrète über ein Acousmonium wird als Diffusion bezeichnet. Dies geschieht durch den Komponisten oder einen Interpreten, indem er die räumliche Verteilung und Lautstärke der Musik während der Wiedergabe steuert und anpasst.

Laurent Saksik

Né en 1962, Laurent Saksik entreprend des études de physique et de philosophie avant d’intégrer la villa Médicis en 1992. Il vit et travaille à Paris. Dans ses derniers travaux et ses recherches sur et la science et la perception, Laurent Saksik révolutionne la technique et le statut du plasticien. Il a inventé un outil de création «Rrose» dont il est le seul utilisateur. Rrose est un algorithme de dessin paramétrique qui travaille à partir d’un fichier numérique (code Javascript).

SUSANA SOARES

Life Support
Les abeilles sont entraînées en utilisant le réflexe de Pavlov pour cibler une odeur spécifique et leur plage de détection comprend les phéromones, les toxines et le diagnostic des maladies. Non seulement ils peuvent parcourir de grandes distances à la recherche de ce que vous voulez qu’ils reniflent, mais cela ne prend que quelques minutes pour les entraîner, contrairement aux chiens dont la formation peut durer jusqu’à un an. Leur comportement peut être conditionné par des récompenses telles que l’eau sucrée. Ils sont placés dans des récipients en forme de paille et conçus pour sentir une combinaison, disons de sucre, avec de minuscules résidus de TNT. C’est tout! Le sens aigu de l’odorat des abeilles associera alors l’odeur des explosifs à la nourriture. Dans son projet BEE’S, Susana utiliserait les insectes comme biocapteurs, exploitant leur odorat extroadinaire pour détecter des maladies telles que le cancer du poumon, le cancer de la peau et la tuberculose. En outre, ils pouvaient repérer le problème très tôt bien mieux que les machines. Ils pourraient même détecter si une femme est enceinte, ce que je trouve beaucoup plus attrayant et élégant que la méthode habituelle qui consiste à faire pipi sur un morceau de plastique.La créatrice a visité la London Beekeepers Association et a utilisé du chewing-gum dans ses tests avec les abeilles. Elle a ensuite localisé un maître verrier et fait souffler des objets en verre. Les gens respiraient dans les outils de diagnostic en verre où les abeilles sont gardées pendant la courte période de temps nécessaire pour leur permettre de détecter les cycles généraux de santé et de fertilité. Pour éviter que la bouche n’entre en contact avec l’insecte, il existe deux sphères différentes, l’odeur de l’abeille étant suffisamment forte pour renifler ce que vous respirez à travers le verre. Bess se précipiterait dans les tubes qui mènent plus près de la respiration quand ils détectaient une maladie qu’ils associent à la nourriture. Dans son scénario, les gens recevraient des abeilles entraînées par la poste (rien de rare ici apparemment), procéderaient au test respiratoire que de libérer les abeilles.BEE’S explore comment nous pourrions cohabiter avec les systèmes biologiques naturels et utiliser leur potentiel pour augmenter nos capacités de perception. . Nous avons toujours coexisté avec ces systèmes, mais leur potentiel était inconnu. Ce projet est basé sur des recherches en cours qui ont fourni les connaissances nécessaires pour permettre de nouvelles interactions. L’objectif de ce projet est de développer des relations de collaboration entre la recherche scientifique et technologique, les apiculteurs et le design, entre autres, traduisant le résultat en systèmes et objets que les gens peuvent comprendre et utiliser, engendrant des ajustements significatifs.

Scenocosme

Matieres Sensibles
file festival 

Matières sensibles est une série de sculptures réalisées à partir de feuilles de placage de bois très fines et délicates. Ces feuilles de bois possèdent des zones tactiles sonores distinctes qui suivent les veines naturelles du bois. Nos recherches nous ont permis de développer un processus artistique et technique invisible et délicat. Ce travail minutieux nous donne ainsi la possibilité de composer une partition sonore sensible qui se révèle au contact des différents dessins du bois. Nous avons inventé ce procédé de Bio hacking que nous nommons “marqueterie interactive”.Nos sculptures de bois produisent des sons lorsque que les spectateurs les frôlent. Elles frémissent, ronronnent, crissent… émettent des timbres sonores variés. Nous utilisons ici les sons pour stimuler un comportement gestuel et haptique.Ces sculptures de bois proposent une relation intime et sensorielle entre le bois et le corps du spectateur en révélant une mémoire sonore au contact physique de la matière.Depuis plusieurs années, nous inventons des oeuvres interactives qui mettent en scène les éléments naturels et les corps des spectateurs. Dans cette œuvre, nous utilisons le bois comme une surface interactive sensible. En interprétant cette sensorialité nous rappelons que notre environnement est fait non pas de choses inertes, mais vivantes, réactives. L’énergie électrostatique du corps humain est l’élément déclencheur de cette œuvre. Les zones interactives suivent exactement les veines du bois.
.

PAOLA GAETANO-ADI

Desiring Machine: and/or the female reincarnation of Sisyphus
Née en Argentine, Paula Gaetano Adi est artiste et chercheure dans les domaines de la sculpture, de la performance, et des installations interactives et robotiques. Elle utilise le corps humain et non humain comme point de départ de ses recherches, et s’intéresse aux effets discursifs et aux impacts affectifs des technosciences sur la subjectivité humaine et dans l’art. Ses œuvres ont été présentées sur la scène internationale à Beijing, Berlin, Madrid, Moscou, Stockholm, São Paulo, New York, Poznan et Buenos Aires, entre autres. Elle a reçu de nombreux prix et bourses, tels que le premier prix à la compétition VIDA 9.0 sur l’art et la vie artificielle, organisée par la Fundación Telefónica, et le premier prix LIMbØ du Musée d’art moderne de Buenos Aires, la bourse Fergus Memorial en 2009 et 2010 de même que la bourse accordée à un artiste ibéro-américain dans le cadre de la compétition VIDA 14.0. À l’heure actuelle, Paula Gaetano Adi est professeure adjointe dans le programme de Studio Art du College of Visual Arts and Design de l’Université de North Texas, où elle coordonne le secteur réservé aux nouveaux médias. À cette université, elle s’est également jointe au groupe Initiative for Advanced Research in Technology and the Arts (iARTA).

TOMAS SARACENO

توماس ساراسينو
托马斯·萨拉切诺
トマスサラセーノ
Flying Garden
Les recherches de Saraceno ont un objectif très précis, la création de systèmes de vol en plates-formes flottantes dans le ciel, constitués de cellules habitables en suspension dans l’air, qui peuvent changer de forme et se rejoindre comme des nuages. Ce projet, baptisé Air – Port-City, n’est pas une simple expérimentation des possibilités technologiques, mais vise à réexaminer la liberté de voyager d’un pays à l’autre, en relation avec les dynamiques géopolitiques, en n’utilisant que le droit international et en dépassant les restrictions politiques, sociales, culturelles et militaires de la société contemporaine. Au fil des années, cette vision utopique d’une vie suspendue dans le ciel a conduit Saraceno à créer une série de structures expérimentales telles que des ballons gonflables ou des structures modulaires pouvant interagir avec les énergies naturelles. Ses recherches étudient la possibilité de coloniser le ciel, à la recherche de tout appareil pour la vie dans les nuages, dans une bulle transparente, la migration entre les nuages, basée sur les vents et la météo, en utilisant l’énergie solaire.