YING GAO

Indice de l’indifférence

source: yinggaoca
Statistiques et critique sociale se rencontrent sur fond d’exercice de style dans le projet Indice de l’indifférence. Dix chemises blanches à l’allure inusitée ont été créées à partir des résultats de sondage d’opinion en ligne, selon le nombre de fois où l’option «cela m’indiffère» a été enregistrée en réponse à une question. Les composantes de base d’une chemise pour homme ont été revues en fonction des réponses quotidiennes au sondage: angle du sol, longueur de la poche, profondeur des plis. En réfléchissant à l’influence grandissante de l’indifférence chez les citoyens sur les questions d’ordre politique, économique ou culturel, Ying Gao a ainsi créé des pièces en organdi de coton à la structure inhabituelle, intangible et dématérialisée.
.
.
.
.
.
.
source: yinggaoca
Ying Gao
Designer de mode et professeure à l’UQAM, lauréate de la bourse Phyllis-Lambert Design Montréal, Ying Gao remet en question la notion de vêtement tel qu’on le connaît en alliant le design urbain, l’architecture et le multimédia. Elle s’inspire de la transformation de l’environnement social et urbain pour explorer la construction du vêtement. Grâce à ses créations exposées dans les musées et galeries à travers le monde, elle est la seule designer de mode qui figure dans le Top 40 canadien du magazine britannique Wallpaper. Pour Ying Gao, le design est le média, mais dans le sens plus technologique que textile du terme. Une technologie sensorielle qui donne au vêtement une valeur ludique et participative. Ying Gao interroge à la fois le statut de l’individu, dont les contours physiques sont transformés par les interférences extérieures, et la fonction du vêtement comme espace fragile de protection. Ainsi, témoin de l’univers en profonde mutation dans lequel nous vivons, son travail est porteur d’une dimension critique radicale qui dépasse l’expérimentation technologique.
.
.
.
.
.
source: yinggaoca

Statistics and social criticism meet in the style variation project Indice de l’indifférence. Ten unconventional white shirts were created using data from online surveys, specifically the number of times the option “I’m indifferent” has been recorded to answer a question. The entire pattern was altered by the compiled data (which was transferred using programming language Lingo), including the angle of the collar, the length of the pocket and the depth of the folds. Ying Gao’s shirts reflect society’s indifference to a wide array of cultural, political and social issues.
.
.
.
.
.
.
source: yinggaoca
Ying Gao
Montreal-based fashion designer and professor at UQAM, recipient of the Phyllis-Lambert Design Montréal Grant, Ying Gao questions our assumptions about clothing by combining urban design, architecture and multimedia. She explores the construction of the garment, taking her inspiration from the transformations of the social and urban environment. She is the only fashion designer included by the British magazine Wallpaper in its Canadian Top 40. Recognized worldwide, her designs are frequently shown in museums and galleries. Design is the medium, situated in the technological rather than in the textile realm. Sensory technologies allow garments to become more playful and interactive. Ying Gao explores both the status of the individual, whose physical contours are transformed by external interferences, and the garment’s function as a fragile protective space. Her work testifies to the profound mutation of the world in which we live and carries with it a radical critical dimension that transcends technological experimentation.
.