OLIVIER RATSI

Perspective du cadre
Mesurant 30m x 30m x 2,4m et doté de lumières LED et de 8 canaux audio, Frame Perspective transforme un espace caverneux à la Maison de la Région. A des dates précises tout au long du festival Constellations, Ratsi a préparé un programme lumière dans l’espace, accompagné d’une composition sonore interprétée par Thomas Vaquié (voir le programme du festival pour plus de détails). Frame Perspective poursuit l’interrogation de Ratsi sur la réalité à travers la création d’espaces exploratoires et périphériques. Les formes répétitives de l’installation créent de nouvelles dimensions dans la Maison de la Région, interrompant les lignes de l’architecture. Pendant ce temps, la composition des lumières et des sons en interaction perturbe les textures sonores et visuelles de l’espace et résonne avec le visiteur sur des fréquences inexplorées. L’effet est de plonger le visiteur dans un environnement fluctuant qui relie les technologies numériques aux espaces physiques et soulève des questions sur la façon dont la réalité est construite et vécue dans les domaines numérique, physique et autres.

David Spriggs

First Wave
First Wave est la nouvelle œuvre d’art d’installation 3D stratachrome de David Spriggs créée pendant la pandémie pour la Triennale Oku-Noto à Suzu, au Japon. Installé dans un ancien entrepôt de filets de pêche, « First Wave » est fabriqué à l’aide de la technique de Spriggs consistant à superposer des transparents peints à la main dans l’espace. L’œuvre monochrome met en lumière notre époque de turbulence et d’anxiété.

CHRISTOPH HAAG, MARTIN RUMORI, FRANZISKA WINDISCH AND LUDWIG ZELLER

Circuit Ouvert
File Festival
Circuit Ouvert est une installation sonore de Christoph Haag, Martin Rumori, Franziska Windisch et Ludwig Zeller. L’équipe a créé le projet pendant ses études à l’Académie des arts médiatiques de Cologne. Le circuit ouvert consiste en un labyrinthe de pistes de cuivre ouvertes qui couvrent le sol et les murs de l’espace d’installation. Ces pistes transportent les signaux électriques d’un référentiel sonore multicanal qui deviennent audibles lorsque des haut-parleurs sans fil sont placés sur le cuivre. Le son émis par les haut-parleurs change en fonction de la façon dont ils sont déplacés.

Tacit Group

61/6 haut-parleurs
Tacit Group est un groupe de performance audiovisuelle qui a été formé en 2008 pour créer une œuvre axée sur l’algorithmique et l’audiovisuel. Son art algorithmique se concentre sur le processus plutôt que sur le résultat. Ils créent du code mathématique, des systèmes utilisant des principes et des règles, et improvisent des performances scéniques à l’aide des systèmes. Pendant la représentation, les systèmes sont révélés visuellement et sonorement, afin que le public puisse entendre avec leurs yeux, comme on voit “Le Cri” d’Edvard Munch (Norvège, 1863-1944). Les images font partie intégrante du travail du Groupe Tacit en tant que compositeurs et artistes médiatiques. Ils espèrent qu’en montrant non seulement la pièce finie, mais le processus de discussion ou de jeu qui la génère, ils engageront plus intensément leurs téléspectateurs et briseront la division conventionnelle entre les interprètes et les membres du public. Aucun de ses travaux n’est jamais terminé. Ils mettent continuellement à jour les systèmes sous-jacents et s’inspirent de leur pratique de la programmation informatique. En tant qu’artistes de notre époque, Tacit Group découvre les possibilités artistiques de la technologie.

BERND LINTERMANN AND PETER WEIBEL

YOUR:R:CODE
LE TITRE PEUT ÊTRE LIRE DE DEUX MANIÈRES DIFFÉRENTES : L’INTERPRÉTATION “VOTRE CODE” INDIQUE QUE PENDANT L’INSTALLATION, LES VISITEURS OBSERVENT DIFFÉRENTS TYPES DE TRANSFORMATIONS NUMÉRIQUES D’EUX-MÊMES. EN ENTRANT, UN VISITEUR VOIT TOUJOURS SON REFLET DE FAMILLE DANS UN MIROIR – LA REPRÉSENTATION VIRTUELLE LA PLUS RÉELLE QUE NOUS POUVONS IMAGINER – L’IMAGE DU MIROIR SE TRANSFORME PROGRESSIVEMENT EN UN CORPS INDUSTRIEL DE DONNÉES NUMÉRIQUES JUSQU’À CE QU’UN VISIBLE CODÉ À LECTURE, ENFIN, LE REPRESENTATIF. AU FINAL, IL EST EXEMPT DE REPRÉSENTATION VIRTUELLE ET SE MATÉRIALISE DANS UN ÉCRAN FLIP-DOT. LA DEUXIÈME FAÇON DE LIRE LE TITRE DE LA PIÈCE, « VOUS ÊTES CODE », SOULIGNE QUE NOUS SOMMES NOUS-MÊMES CONSTITUÉS D’UN CODE, QUI, ENTRE AUTRES, EST MANIFESTÉ DANS LE CODE GÉNÉTIQUE.

Dominic Harris

Flutter Hologram: Pendulum
Présentant différentes espèces de papillons dans une seule cloche, le premier, un albatros orange de l’Est, originaire d’Indonésie, est peint dans une teinte orange sanguine accrocheuse. Le yeoman commun contrasté possède des ailes orange fauve, presque dorées, qui battent rapidement lorsqu’il vole dans son environnement. Ils sont accompagnés du troisième papillon, un albatros chocolat d’Asie du Sud-Est. Un anneau en laiton physique est situé à la base de la cloche, tandis qu’un pendule, suspendu au dôme, agit comme un appareil sur lequel se posent les papillons – une allusion à la façon dont la vie est en jeu. Dans un état passif, les papillons habitent calmement la cloche en verre. Cependant, lors de l’interaction, ils voltigent avec excitation, atterrissant parfois gracieusement sur le pendule et l’anneau de laiton, tandis que d’autres, frappant simplement directement les objets.

Felix Worseck

parabolic soap

Créée par Felix Worseck à l’Université des Arts de Berlin (Digitale Klasse), l’installation «savon parabolique» est une fusion de comportement artificiel / mécanique et naturel. Le but de l’installation est de produire une surface paraboloïde qui peut être déplacée pendant environ 60 secondes. Cette surface minimale n’est créée qu’après la connexion de la membrane et la rupture de la piscine de savon. Les mouvements des moteurs pas à pas sont arbitraires. Ils sont contrôlés par un programme Arduino qui attribue des valeurs aléatoires à chaque passage à la hauteur des quatre axes de contrôle. Une fois la membrane de savon séparée de la base, la machine revient à l’état initial et la séquence recommence.

MAD ARCHITECTS

Absolut Towers
‘Marilyn Monroe Towers’

Faut-il s’étonner que les architectes de ces tours sensuellement sculptées portent l’acronyme MAD. Il est également intéressant de noter que pendant que les architectes du monde entier affluaient en Chine pour pratiquer, le promoteur torontois de ce complexe d’appartements a importé cette entreprise chinoise pour mettre leur empreinte particulière sur les toits de la ville.La première tour (au premier plan) possède 56 plaques de plancher elliptiques subtilement torsadées, dont deux ne partagent pas la même géométrie. L’immeuble, surnommé «MARILYN» en raison de sa forme tout en courbes, fait partie du projet de complexe de condominiums Absolute City Centre de cinq tours et 11 acres, à environ 16 hectares à l’ouest du centre-ville de Toronto.

carsten holler

Decimal Clock
dans Decimal Clock (White and Pink), les instincts rationalistes de Höller se tournent vers la division du temps. L’horloge fonctionnelle, qui représente 10 heures, 100 minutes et 100 secondes, nous rappelle que l’homogénéisation globale du temps n’a eu lieu que récemment en réponse au degré sans précédent d’interconnexion planétaire. Decimal Clock (White and Pink) fait signe aux expériences avec le temps décimal pendant la Révolution française et rend hommage aux efforts visant à la comparabilité et à la régularité temporelles. Pourtant, il reconnaît également diverses manières non occidentales de mesurer le temps et, plutôt que de les voir comme une menace pour l’empire de la raison , les célèbre comme une expression enrichissante de la diversité de notre existence dans le temps.

Thibaut Sld

S1 Pendant Light
S1 is an interactive pendant light. Its brightness and height are adjusted according to human presence. Units can be combined to generate dynamic patterns.

natalie walsh

Fiber Optic Dress

La créatrice Natalia Walsh, de San Francisco, a transformé les concepts de mode et a créé une robe innovante qui brille dans le noir.
Pour élaborer la pièce, l’artiste a réalisé un modèle basique blanc avec une jupe  ballon et un support pour les poignées des sources lumineuses. Ensuite, elle a inséré les fils de fibre optique autour du corps de la robe, les laissant vers le sol pour créer un effet dynamique.Pendant que le modèle bouge et marche, les fibres optiques changent de couleurs différentes.

YACINE AIT KACI

InSIDEs
author, director and media artist, since 1994 | auteur, réalisateur/metteur en scène et artiste transmédia depuis 1994
co-founder of Electronic Shadow (2000) | co-fondateur et associé d’Electronic Shadow (2000)
creator of Elyx (2011) | créateur d’Elyx (2011)
Free Lance Consultant and Art Director | Consultant et Directeur artistique indépendant

Thomas Glassford

Afterglow Hybrid Pendant 3

SUSANA SOARES

Life Support
Les abeilles sont entraînées en utilisant le réflexe de Pavlov pour cibler une odeur spécifique et leur plage de détection comprend les phéromones, les toxines et le diagnostic des maladies. Non seulement ils peuvent parcourir de grandes distances à la recherche de ce que vous voulez qu’ils reniflent, mais cela ne prend que quelques minutes pour les entraîner, contrairement aux chiens dont la formation peut durer jusqu’à un an. Leur comportement peut être conditionné par des récompenses telles que l’eau sucrée. Ils sont placés dans des récipients en forme de paille et conçus pour sentir une combinaison, disons de sucre, avec de minuscules résidus de TNT. C’est tout! Le sens aigu de l’odorat des abeilles associera alors l’odeur des explosifs à la nourriture. Dans son projet BEE’S, Susana utiliserait les insectes comme biocapteurs, exploitant leur odorat extroadinaire pour détecter des maladies telles que le cancer du poumon, le cancer de la peau et la tuberculose. En outre, ils pouvaient repérer le problème très tôt bien mieux que les machines. Ils pourraient même détecter si une femme est enceinte, ce que je trouve beaucoup plus attrayant et élégant que la méthode habituelle qui consiste à faire pipi sur un morceau de plastique.La créatrice a visité la London Beekeepers Association et a utilisé du chewing-gum dans ses tests avec les abeilles. Elle a ensuite localisé un maître verrier et fait souffler des objets en verre. Les gens respiraient dans les outils de diagnostic en verre où les abeilles sont gardées pendant la courte période de temps nécessaire pour leur permettre de détecter les cycles généraux de santé et de fertilité. Pour éviter que la bouche n’entre en contact avec l’insecte, il existe deux sphères différentes, l’odeur de l’abeille étant suffisamment forte pour renifler ce que vous respirez à travers le verre. Bess se précipiterait dans les tubes qui mènent plus près de la respiration quand ils détectaient une maladie qu’ils associent à la nourriture. Dans son scénario, les gens recevraient des abeilles entraînées par la poste (rien de rare ici apparemment), procéderaient au test respiratoire que de libérer les abeilles.BEE’S explore comment nous pourrions cohabiter avec les systèmes biologiques naturels et utiliser leur potentiel pour augmenter nos capacités de perception. . Nous avons toujours coexisté avec ces systèmes, mais leur potentiel était inconnu. Ce projet est basé sur des recherches en cours qui ont fourni les connaissances nécessaires pour permettre de nouvelles interactions. L’objectif de ce projet est de développer des relations de collaboration entre la recherche scientifique et technologique, les apiculteurs et le design, entre autres, traduisant le résultat en systèmes et objets que les gens peuvent comprendre et utiliser, engendrant des ajustements significatifs.

Iannis Xenakis

ЯНИС КСЕНАКИС
ヤニス·クセナキス
Stratégie
per due Orchestre e due Direttori

Iannis Xenakis est né en 1922 (ou 1921), à Braïla (Roumanie), au sein d’une famille grecque. Il passe sa jeunesse à Athènes, où il achève des études d’ingénieur civil et s’engage d’abord contre l’occupation allemande, puis contre l’occupation britannique (guerre civile). En 1947, après une terrible blessure et une période de clandestinité, il fuit la Grèce et s’installe en France, où il travaille pendant douze ans avec Le Corbusier, en tant qu’ingénieur, puis en tant qu’architecte (Couvent de la Tourette, Pavillon Philips de l’Expo universelle de Bruxelles de 1958 – où fut donné le Poème électronique de Varèse – célèbre pour ses paraboloïdes hyperboliques). En musique, il suit l’enseignement d’Olivier Messiaen et, dans un premier temps, emprunte une voie bartókienne qui tente de combiner le ressourcement dans la musique populaire avec les conquêtes de l’avant-garde (les Anastenaria, 1953). Puis, il décide de rompre avec cette voie et d’emprunter le chemin de l’« abstraction » qui combine deux éléments : d’une part, des références à la physique et aux mathématiques ; d’autre part, un art de la plastique sonore.

remko heemskerk

Remko Heemskerk est un directeur artistique hollandais. Celui-ci a eu la chance de vivre pendant quelques mois à New York, ce qui lui a inspiré cette série d’illustrations.

RACHAEL CHAMPION

Forced Landscape
Rachael Champion’s site-specific sculptures and installations are engaged in a discourse surrounding the dependant yet unclear relationship between industry, technology and nature. Her works consist of large scale constructions and dramatic architectural interventions that question the shifting interactions humanity has with the natural world and considers their boundaries, separations and progressive implications. Through manipulating information from diverse influences that include brutalist architecture, agriculture, raw materials, municipal infrastructure, public space and ecology, Champion questions the layered and dynamic complexities of our shifting physical environment.

Rachael Champion

Primary Producers
Rachael Champion’s site-specific sculptures and installations are engaged in a discourse surrounding the dependant yet unclear relationship between industry, technology and nature. Her works consist of large scale constructions and dramatic architectural interventions that question the shifting interactions humanity has with the natural world and considers their boundaries, separations and progressive implications.

Eliane Radigue

Islas resonantes

c’est un des apanages de la musique minimaliste basée sur des sons longuement tenus, lorsqu’elle est conçue de manière adéquate et irriguée par une réelle inspiration, que d’être susceptible de plonger l’auditeur dans un état second, une sorte de rêve éveillé qui décuple paradoxalement l’acuité de son écoute et lui permet de percevoir les détails les plus infimes et les nuances les plus subtiles de ce qui lui est donné à entendre. c’est à une aventure de ce type que nous convie éliane radigue avec « l’île re-sonante », jusqu’à des confins poétiques qui n’appartiennent qu’à son univers musical.

si cette pièce a été composée pour être écoutée d’une traite et qu’aucun effet de rupture n’y est brutalement marqué, elle offre cependant la particularité d’être constituée d’une succession de séquences qui crée une sorte d’architecture impalpable aux proportions harmonieusement établies. c’est bien d’une oeuvre musicale au sens que l’on donne habituellement à ce terme en occident qu’il s’agit, et non d’un simple environnement sonore à caractère plus ou moins expérimental.

ELIZABETH MCALPINE

’98m

Le travail d’Elizabeth McAlpine est souvent lié à la question du temps et à l’expérience du regard. Dans « The Height of the Campanile », l’artiste a calculé la durée de son film en fonction de la hauteur de son sujet, le Campanile, de sorte qu’au final la longueur de la pellicule soit équivalente à celle de la tour. De même, le temps nécessaire pour visionner le film et le rythme du travelling effectué par la caméra correspondent. Ainsi, tandis que nombre des oeuvres de McAlpine sont basées sur le montage, la répétition et la fragmentation, « 98m » se présente comme un simple plan-séquence.
L’image, au grain apparent, est projetée au mur à la taille d’une carte postale, pendant que le film forme une boucle au sein d’une structure en verre pensée par l’artiste. La taille de la projection rappelle que Venise est devenue une destination touristique incontournable. L’utilisation du Super 8 est une évocation de la pratique amateur – précédant l’invention de la vidéo, du touriste fixant le souvenir de ses vacances pour le projeter une fois rentré à la maison. Si ce support procure à l’oeuvre un caractère daté, la boucle continue et hypnotique formée par la pellicule suggère au contraire une certaine intemporalité, semblable à celle que peut ressentir le touriste qui découvre San Marco.

Öyvind Fahlström

Packing the Hard Potatoes
« L’artiste est comme un agent, comme un espion ou un membre d’une organisation clandestine. Auparavant je pensais que je pourrais peindre à certains moments, et me distraire à d’autres. Mais dernièrement j’ai réalisé que, en tant qu’artiste, l’on n’est jamais au repos, que la chasse et la pêche continuent perpétuellement, et comme un membre de la résistance, on ne peut jamais se détendre, dès lors que l’on sait qu’on pourrait venir frapper à votre porte à tout moment pendant la nuit ». Les observations réunies dans cette anthologie forment ainsi comme autant de rapports de cette activité ininterrompue, celle d’un artiste entendu comme agent double, ou espion, tour à tour savant fou (Benway) et explorateur (Livingstone).
« Je n’ai jamais vu d’autre artiste capable, comme lui, de peindre tout en regardant la télévision », disait Pontus Hulten.

Nino Cais

Le travail de Nino nous invite à reconsidérer les objets qui nous entourent, en y prêtant attention sous une perspective différente. Cependant, peu probable de nombreux artistes contemporains, Nino ne subvertit pas les objets trouvés pour faire un commentaire sur l’art lui-même, questionnant ce qui est ou ce qui n’est pas de l’art, n’a pas non plus l’intention de faire une critique de la société de consommation.

NICOLAS SCHÖFFER

ニコラ·シェフェール

Cet intérêt pour le dynamisme artistique a été initié par les cubo-futuristes puis intensifié et solidifié par les artistes constructivistes, tels que Naum Gabo, Anton Pevsner, Laszlo Moholy-Nagy et Ludwig Hirschfeld-Mack, soucieux d’ouvrir les trois statiques. -Forme sculpturale dimensionnelle à une quatrième dimension du temps et du mouvement. Et c’était aussi l’intention de Schöffer. En 1948, il a commencé à explorer la spatio-dynamique, plus tard en 1957 la luminodynamique (en intégrant la lumière, la musique, le film), et depuis 1959 l’élément du temps aboutissant aux travaux cinétiques (chronodynamique). Schöffer cependant, venant bien après, a bénéficié des théories cybernétiques (théories des systèmes de rétroaction principalement basées sur les idées de Norbert Wiener) en ce qu’elles lui suggéraient des processus artistiques en termes d’organisation du système qui le manifestait (par exemple, la causalité circulaire de boucles de rétroaction). Pour Schöffer, cela a permis à la cybernétique d’élucider des relations artistiques complexes à partir de l’œuvre elle-même.