FEMMED’INTÉRIEUR ALINE PÉROT

MOTUS VESTITUS Interactive Fashion Show
Phonotonic
New Technology, Music and Fashion

Van Grimde Corps Secrets

Eve 2050
Nous sommes en 2050, dans un monde ou être humain ne signifie plus la même chose. Les avancées technologiques et biomédicales des 30 dernières années ont bouleversé le statut du corps et redéfini les identités. Certains humains ont embrassé les progrès technologiques, jusqu’à augmenter leurs corps avec des dispositifs artificiels. D’autres ont préféré s’hybrider avec d’autres espèces, faisant du biologique et du vivant leur technologie à eux. D’autres encore chérissent et honorent le corps originel, refusant toute modification corporelle ou n’ayant pas les moyens de s’augmenter. La web série Eve 2050 nous emmène au cœur de ce monde étonnant à travers 5 épisodes qui suivent le parcours d’Eve. Personnage symbolique, de toutes origines culturelles, à la fois enfant et adulte, homme, femme, transgenre, être de chair, virtuel ou artificiel. Eve 2050 propose un voyage inédit vers les corps et les êtres de demain.

Jeff Wall

Picture for Women

Dans Picture for Women, nous voyons trois entités principales distinctes, mais entrelacées – une femme, un appareil photo et un homme. On suppose que la femme est le modèle et que l’homme est le photographe qui prend la photo, suggéré par sa main serrant le câble de déclenchement de l’appareil photo. Le premier est positionné à gauche de l’image, le second à droite, tandis que l’appareil photo est au centre.

YING GAO

Eau qui coule
Ce projet s’inspire du roman du neurologue Oliver Sacks, L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau, dans lequel il raconte l’histoire de Jimmie G, un ancien marin de 49 ans convaincu d’avoir 19 ans depuis qu’il a quitté la Marine. Choqué par son propre reflet lorsque Sacks lui tend un miroir, Jimmie revient à lui-même de 19 ans dès que son regard quitte la surface réfléchissante. Ayant perdu tout sens de la continuité temporelle, Jimmie vit prisonnier de cet instant unique et perpétuel, oscillant entre une présence au monde et une présence à soi. Tout comme Jimmie G, les vêtements évoluent entre deux états et affichent une perpétuelle métamorphose au fur et à mesure qu’ils réagissent au spectre chromatique. Ce voyage entre états opposés – de l’immobilité au mouvement – ​​ne fonctionne pas comme une dichotomie

PETER BROOK

بيتر بروك
彼得·布鲁克
פיטר ברוק
ピーター·ブルック
피터 브룩
ПИТЕР БРУК
The suit
The Suit a été dirigée par Peter Brook, metteur en scène anglais installé en France depuis la fin des années 1970, et Marie-Hélène Nastier, sa collaboratrice de longue date. La pièce débute sur un vaudeville : une femme trompe son mari, le mari les découvre, l’amant s’enfuit et oublie sa veste: « the suit » (« le costume »). Le mari décide alors de faire porter à sa femme le poids de son infidélité. Elle devra emmener avec elle, partout où elle va, la veste oubliée. La musique du compositeur français Franck Krawczyk accompagne les acteurs sur scène.

ARNE SVENSON

阿恩史云逊
Арне Свенсон
Neighbors
Arne Svenson vient de lever le voile sur un nouveau projet photographique original appelé “The Neighbors”. Comme son nom l’indique, la série de photos met en scène les voisins du photographe qui ont été pris en photo à leur insu.C’est dans le quartier TriBeCa / Triangle Below Canal Street de New-York que le photographe a pris son mal en patience pour photographier des hommes et des femmes dans leur vie quotidienne pour en faire une série très originale qui rencontre actuellement un très grand succès. Arne Svenson a particulièrement soigné le cadrage de ses clichés pour un résultat très impressionnant.

Patty Carroll

Anonyme Femme
Voor haar serie “Anonieme Vrouwen” drapeerde fotografe Patty Carroll vrouwen met verschillende stoffen en textiel. Het lijkt er zelfs op dat de vrouwen op deze manier verdwijnen in het interieur van de woning. Alsof hun identiteit op deze manier van ze ontnomen wordt.

SUSANA SOARES

Life Support
Les abeilles sont entraînées en utilisant le réflexe de Pavlov pour cibler une odeur spécifique et leur plage de détection comprend les phéromones, les toxines et le diagnostic des maladies. Non seulement ils peuvent parcourir de grandes distances à la recherche de ce que vous voulez qu’ils reniflent, mais cela ne prend que quelques minutes pour les entraîner, contrairement aux chiens dont la formation peut durer jusqu’à un an. Leur comportement peut être conditionné par des récompenses telles que l’eau sucrée. Ils sont placés dans des récipients en forme de paille et conçus pour sentir une combinaison, disons de sucre, avec de minuscules résidus de TNT. C’est tout! Le sens aigu de l’odorat des abeilles associera alors l’odeur des explosifs à la nourriture. Dans son projet BEE’S, Susana utiliserait les insectes comme biocapteurs, exploitant leur odorat extroadinaire pour détecter des maladies telles que le cancer du poumon, le cancer de la peau et la tuberculose. En outre, ils pouvaient repérer le problème très tôt bien mieux que les machines. Ils pourraient même détecter si une femme est enceinte, ce que je trouve beaucoup plus attrayant et élégant que la méthode habituelle qui consiste à faire pipi sur un morceau de plastique.La créatrice a visité la London Beekeepers Association et a utilisé du chewing-gum dans ses tests avec les abeilles. Elle a ensuite localisé un maître verrier et fait souffler des objets en verre. Les gens respiraient dans les outils de diagnostic en verre où les abeilles sont gardées pendant la courte période de temps nécessaire pour leur permettre de détecter les cycles généraux de santé et de fertilité. Pour éviter que la bouche n’entre en contact avec l’insecte, il existe deux sphères différentes, l’odeur de l’abeille étant suffisamment forte pour renifler ce que vous respirez à travers le verre. Bess se précipiterait dans les tubes qui mènent plus près de la respiration quand ils détectaient une maladie qu’ils associent à la nourriture. Dans son scénario, les gens recevraient des abeilles entraînées par la poste (rien de rare ici apparemment), procéderaient au test respiratoire que de libérer les abeilles.BEE’S explore comment nous pourrions cohabiter avec les systèmes biologiques naturels et utiliser leur potentiel pour augmenter nos capacités de perception. . Nous avons toujours coexisté avec ces systèmes, mais leur potentiel était inconnu. Ce projet est basé sur des recherches en cours qui ont fourni les connaissances nécessaires pour permettre de nouvelles interactions. L’objectif de ce projet est de développer des relations de collaboration entre la recherche scientifique et technologique, les apiculteurs et le design, entre autres, traduisant le résultat en systèmes et objets que les gens peuvent comprendre et utiliser, engendrant des ajustements significatifs.

LEAH SCHRAGER

Sunset Blvd
Leah Schrager est une artiste numérique et une interprète en ligne. Elle est le modèle, la photographe, l’artiste et le distributeur de ses images. Ses œuvres visuelles appliquent une esthétique picturale aux formes corporelles et tirent souvent leurs matériaux de sa pratique conceptuelle en ligne. Ses performances en ligne sont @OnaArtist (Instagram 3m) et Sarah White (The Naked Therapist). Avec ces performances, Schrager explore les thèmes de la sexualité, de la représentation et de la distribution. Sa pratique est située dans un foyer contemporain d’injustice, de réveil, de célébrité, de célébrité et de commercialisme féminin qui cherche à explorer la biographie et le travail des femmes dans la société mondiale d’aujourd’hui.

Gaetano Pesce

UP-5 Chair
Geatano Pesce, au crépuscule de sa carrière, peut affirmer qu’il a bousculé l’histoire du design et plus particulièrement la façon de le concevoir. Il a affirmé très tôt l’idée selon laquelle le design doit dépasser la notion d’utilité pour devenir un objet de questionnement. Ainsi, en 1969, le designer conçoit son œuvre peut-être la plus emblématique, le Fauteuil UP5 Donna ou Chair Up Dressed. Ce fauteuil, aux formes évocatrices est une ode à la féminité… emprisonnée et sous le joug de la domination masculine. Une assise très confortable et profonde pour se lover dedans, complétée par un pouf lui-même retenu au fauteuil par une chaîne. Selon le maître italien : « Cette réalisation m’a permis d’exprimer ma vision de la femme. Toujours sédentaire, elle reste malgré elle prisonnière d’elle-même. La forme de ce fauteuil, évoquant les formes généreuses d’une femme, retenue par un boulet au pied, m’a permis de renvoyer à l’image traditionnelle du prisonnier ».

Anna Uddenberg

Disconnect

Female narcissism obviously is a misogynistic concept. “Being a feminist is about defeating, fighting those ideas. But actually, what a lot of gender studies has been about is looking into what’s masculine, figuring out what masculinity is, and how to conform to it maybe. Feminism’s ideal is a middle class white butch. ‘Don’t do feminine things.’ This excludes so many ethnicities, and models of femininity,” says Uddenberg. Her sculptures currently on view at the 9th Berlin Biennale explicitly do not follow this doctrine. Their stylized bodies are caricatures of what a “woman” “looks like,” yet their hyper-femme physique, positioning and accessories capture something about the way we look at ourselves. They are both object and subject. They turn you on, yet they repulse you. Their agency is palpable, but their intentions are intangible. “I’m also very alienated from femininity,” says Uddenberg.

LUCILE GODIN

Par le biais de ses images, elle cherche à dépeindre la représentation d’un état émotionnel. Dans ses portraits, les femmes sont des fleurs silencieuses ; surprises dans un instant de grâce, elles se révèlent ambiguës, saisies entre tension et douceur, force et fragilité.

Melissa Mongiat and Mouna Andraos

21 Swings

L’installation 21 balançoires est de retour dans le Quartier des spectacles. L’oeuvre interactive et musicale permet aux passants de s’unir pour créer une mélodie unique. Derrière ce projet, maintes fois primé, se cachent deux artistes québécoises, Mouna Andraos et Melissa Mongiat. Les deux jeunes femmes viennent d’ailleurs de remporter le concours d’art public pour le nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan. Avec l’ouverture d’un bureau à New York et un nouveau contrat au Minnesota, les deux Montréalaises se préparent tranquillement à prendre la planète d’assaut.Pour la troisième année consécutive, les gens pourront se balancer sur la Promenade des artistes tout en composant une symphonie originale. L’installation 21 balançoires, d’une superficie de 30 000 pi2, est une création du studio Daily tous les jours, fondé par Mouna Andraos et Melissa Mongiat, en 2010.Si la musique produite par ces balançoires est éphémère, l’installation ne l’est pas, ce qui oblige ses créatrices à poser un regard critique sur leur oeuvre chaque printemps. «Il y a des bons et des mauvais côtés à notre forme d’art, avoue Melissa Mongiat. On peut prendre un certain recul, une fois le projet démonté.»

Sarah Oos

Femme Chanel
video art
FILE FESTIVAL

Evangelia Kranioti

Antidote

Dans l’Odyssée, Pénélope tisse parce qu’elle sait que l’accès au mythos (discours des hommes), lui est d’emblée fermé. Sa toile constitue alors un langage essentiellement féminin, qui sonde le rapport au temps et surtout à la mémoire, sans cesse menacée. Mais quelle toile pourrait «tisser» une Pénélope contemporaine à l’ère numérique? Quel désir, quelle obsession, quelle histoire pourrait-elle raconter ? C’est bien à elle que ce premier film brodé est dédié, ainsi qu’au fantasme d’Ulysse : Une femme espère le retour d’un homme qu’elle n’a pas revu depuis de longues années. Elle cherche son visage parmi d’autres, l’imagine, essaye de le reconstituer à travers la trame de sa toile et celle de sa mémoire.

Annette Messager

アネット·メサジェ
La Femme est l’homme

Elene Usdin

Femme D’interieur

MARCEL BROODTHAERS

Fémur d’homme belge and Fémur de la femme francaise

ELENE USDIN

Femmes d’interieur

BART HESS

바트 헤스
巴特·赫斯
בארט הס
Барта Хесса
Heart to Mouth
Bart Hess, le dernier court métrage de l’artiste néerlandais, propose un échange passionnant de passion au ralenti pour l’amour. Selon Bart Hess, «il voulait créer une tension entre le corps et la matière – presque comme s’ils ne faisaient plus qu’un». Dans le court métrage ci-dessous, deux femmes se caressent la tête de ballon en latex pour exprimer l’amour l’une de l’autre. Les œuvres artistiques de Bart Hess ont été présentées lors de l’exposition «Dutch invertuals» lors de la semaine du design de Milan en 2009.